Accueil » Economie » KOFIP accompagne des micro-entrepreneurs à Saint-Michel de l’Attalaye

KOFIP accompagne des micro-entrepreneurs à Saint-Michel de l’Attalaye

13 novembre 2017, 9:50 catégorie: Economie2 613 vue(s) A+ / A-

M. Militaire Gilles,

bénéficiaire des services financiers du Collectif du financement populaire

(KOFIP).

 

Soucieux d’accompagner des petites entreprises en milieu rural, le Collectif du financement populaire (KOFIP) a financé le week-end écoulé quatre (4) micro-entrepreneurs spécialisés dans la production et la vente de clairin à Saint-Michel de l’Attalaye, dans le département de l’Artibonite. Le KOFIP a octroyé un crédit de 100. 000 gourdes à chacun des entrepreneurs.

« Nous, producteurs de clairin, fonctionnons pour la plupart à partir de nos fonds propres. Il n’existe pas de produits financiers spécifiques adaptés au secteur. Et l’on a besoin d’argent pour faire fleurir notre business. Le prêt que KOFIP m’a accordé est vraiment un soulagement pour moi. Cela me permettra non seulement d’agrandir mon commerce, mais aussi de faire un peu plus d’économie », déclare M. Militaire Gilles, bénéficiaire des services financiers du Collectif du financement populaire (KOFIP). Un avis que partage M. Jean Pierre, producteur de clairin à Saint-Michel de l’Attalaye, également bénéficiaire des services financiers de KOFIP.

Selon le coordonnateur national du Conseil du financement populaire (KOFIP), M. Jean Luckner Romulus, il s’agissait, au départ, d’un projet de financement pour quarante (40) entrepreneurs. « On voulait leur donner la possibilité de monter de petites entreprises fiables et pérennes à raison de cent mille gourdes par entrepreneur et cinq cent mille gourdes pour des frais administratifs », dit-il. Le projet était construit sur deux volets : accompagnement et formation. « On pensait non seulement accorder un soutien financier à ces micro-entrepreneurs, déclare M. Romulus, mais aussi à les former. Mais la Fokal, notre principale partenaire dans l’exécution de ce projet, a choisi de financer seulement dix (10) d’entre eux à hauteur d’un million de gourdes. Pour l’instant, nous avons financé quatre (4) micro-entrepreneurs dans le haut Artibonite.

Fondé en 1996, le Collectif du financement populaire (KOFIP) a été officiellement enregistré auprès de l’État haïtien, le 24 juillet 1997. Depuis, le KOFIP a commencé à implanter des Mutuelles de solidarité (MUSO) qui sont des groupes d’épargne et de crédit autogérés par leurs membres, dans les dix départements du pays. Arrivé en décembre 2015, le KOFIP a déjà contribué à la mise en place de plus de 1500 MUSO dans le pays. Ces MUSO sont en majorité composées de femmes (60 %) et localisées en milieu rural (90 %), là où les systèmes financiers traditionnels sont totalement absents.

Ce système de MUSO a ainsi permis à toute une partie de la population (petites commerçantes, paysans et artisans) d’avoir accès aux premiers crédits.

Aljany N. Zephirin

Comments

comments

scroll to top