Accueil » Société » Journée mondiale de la santé mentale en Haïti: l’UEH pose la problématique de la santé mentale des jeunes dans le pays

Journée mondiale de la santé mentale en Haïti: l’UEH pose la problématique de la santé mentale des jeunes dans le pays

10 octobre 2018, 8:47 catégorie: Société2 298 vue(s) A+ / A-

À l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la santé mentale, le mercredi 10 octobre, le département de la psychologie de l’Université d’État d’Haïti (UEH) a organisé une journée de réflexion pour faire le point sur la problématique de la santé mentale des jeunes en Haïti

« Penser la problématique de la santé mentale des jeunes en Haïti » tel a été cette année le thème retenu par les responsables du département de la Psychologie de l’Université d’État d’Haïti (UEH) pour célébrer, le mercredi 10 octobre 2018, la journée mondiale de la santé mentale en Haïti. Cette journée a permis aux psychologues haïtiens de discuter, pendant plusieurs heures, sur des thèmes psychologiques et de faire l’analyse critique des aspects autour de la problématique sur la santé mentale des jeunes haïtiens.

Analyse de l’implantation des politiques en santé mentale en Haïti, jeunes et évolution des nouvelles technologies : enjeux et problèmes pour leur développement psychologique et social, l’addiction des jeunes aux substances psycho-actives ; quelles sont les causes et les conséquences pour l’état de leur santé mentale, l’évolution des traumatismes psychiques infantiles en Haïti, santé mentale et déficience : regard sur la santé mentale des jeunes vivants avec une déficience, ces thèmes ont été débattus respectivement par, Robenson François Delva psychologue spécialiste en gestion hospitalière, Delano Jean Psychosociologue, Tamara Georges, psychologue clinicienne, Jean Wilner Louis , psychologue clinicien.

Outre les thèmes précités, des intervenants comme Jean Robert Chéry et René Domersant ont mis l’accent sur la présentation d’un modèle d’intervention des jeunes du pays, notamment à Port-au-Prince, analysent les limites des interventions en santé mentale des jeunes en Haïti. Penser la santé mentale des jeunes en Haïti : quelle réflexion ? Quelle perspective ? Comment commencer ? Ces questions viennent agrémenter la deuxième partie de cette journée de réflexion qui a pris fin vers 16 heures PM.

Rappelons-le que, les troubles mentaux ou neurologiques ont affecté une personne sur quatre dans le monde à un moment ou l’autre de leur vie. Environ quatre cent cinquante personnes souffrent de ces pathologies ce qui place, selon les chercheurs, les troubles mentaux dans la cause principale de morbidité et d’incapacité à l’échelle mondiale selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il faut souligner également que la dépression et les troubles de l’anxiété sont des problèmes courants de santé mentale qui agissent selon les études, sur notre capacité à travailler et sur notre productivité. Toujours selon OMS, la dépression et les troubles de l’anxiété coûtent à l’économie mondiale pas moins de 100 milliards de dollars US par an en perte de productivité

En Haïti comme à l’étranger, la journée mondiale de la santé mentale, célébrée le 10 octobre, dans plusieurs pays, est l’occasion pour les spécialistes de cette branche de réfléchir et de discuter sur des stratégies et plans de prévention, de protection et de traitement en matière de troubles mentaux.

Jodel Alcidor

Comments

comments

scroll to top