Accueil » Actualité » Jean Henry Céant promet d’oeuvrer selon les 7 axes prioritaires de Jovenel Moïse

Jean Henry Céant promet d’oeuvrer selon les 7 axes prioritaires de Jovenel Moïse

13 septembre 2018, 10:54 catégorie: Actualité9 963 vue(s) A+ / A-

Jean Henry Céant promet d’oeuvrer selon les 7 axes prioritaires de Jovenel Moïse.

 

Le Premier ministre nommé, Jean Henry Céant, dans le document de sa politique générale soumis au Parlement, a souligné que ses actions pour faire face aux défis structurels et conjoncturels du pays seront alignées sur les 7 axes prioritaires du quinquennat du président de la République. En ce sens, M. Céant a promis d’oeuvrer en faveur de la réforme de l’État, la production agricole, l’énergie, la santé, l’éducation et les projets sociaux.

Jean Henry Céant, Premier ministre en attente de ratification, a indiqué que son gouvernement a pris l’engagement de transformer l’administration publique en un appareil efficient et efficace. Avec son gouvernement, dit-il, l’État va être au service de la nation. Pour arriver à ce stade, M. Céant envisage de s’appuyer sur les travaux déjà réalisés en ce sens, pour ensuite les renforcer afin d’adopter des politiques publiques axées, en priorité, sur l’amélioration des conditions de vie de la population.

Le Premier ministre nommé informe de la tenue, sous sa supervision directe, d’une table sectorielle à la réforme de l’État et à la décentralisation. Des experts nationaux et internationaux auront pour mission d’élaborer un programme de modernisation de l’État, de préparer les projets de loi d’accompagnement ainsi que les modalités d’application. Les conclusions de ces travaux devront conduire essentiellement à la décentralisation effective et efficiente du pays, selon les précisons du PM.

Plus loin, le leader de Renmen Ayiti indique qu’il accorde une attention particulière à la bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption. En ce sens, il envisage de faire le recrutement d’une centaine de jeunes professionnels qui vont intégrer les institutions de contrôle, comme l’Inspection générale des finances (IGF), la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA), l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF), l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC), dans l’idée de renforcer l’autonomie et l’indépendance de ces institutions garantes de la gestion des biens de l’État et du contrôle des mécanismes de blanchiment.

La question du logement en Haïti représente un gros défi. Le Premier ministre Jean Henry Céant décide de l’aborder en créant des conditions légales et administratives pour favoriser l’émergence d’une classe de «développeurs» investissant dans des programmes de logement adaptés à la réalité des jeunes. Un vaste programme de logements sociaux va être également mis en oeuvre. Un plan et des schémas d’aménagement vont être élaborés, sans oublier la reconstruction de la ville de Port-au-Prince qui est également envisagé par le Premier ministre Jean Henry Céant.

À propos du système éducatif, l’un des plus grands maux de l’administration publique en Haïti, le Premier ministre nommé promet d’intervenir sur deux niveaux. Il s’agit premièrement de la gouvernance du secteur et le développement d’infrastructures éducatives permettant un double mouvement d’accroissement de l’efficacité organisationnelle et d’augmentation du parc scolaire public, de manière à accueillir 500 000 enfants de plus. Au second niveau, les autorités vont se concentrer sur l’amélioration de la qualité de la formation dans tous les sous-secteurs. La création de dix académies d’excellence est aussi prévue dans l’idée d’accueillir les élèves les plus performants de chaque département.

Le système de santé, très mouvementé par les mots d’ordre de grève répétés, va être pris en considération. Jean Henry Céant promet de respecter les engagements pris en 2015, en matière d’Objectifs de développement durable. Des mesures concrètes vont être prises pour favoriser l’accès de tous les Haïtiens aux soins de santé. Des soins de santé primaires vont être disponibles sur toute l’étendue du territoire. Le système de santé et les services hospitaliers vont être reformés.

Des travaux pour l’accès à l’eau de qualité et pour l’intégration de la diaspora seront au coeur des actions de ce gouvernement. La question migratoire sera aussi adressée. L’absence de document d’identités des migrants haïtiens, le manque de contrôle dans les déplacements de la population haïtienne, sera aussi un chantier de l’administration Moise/Céant. Concernant, le calvaire du pouvoir judiciaire, le Premier ministre promet déjà de rendre indépendant ce secteur et de renforcer la Police nationale d’Haïti pour l’intégrité des décisions judiciaires.

Le pays sera en chantier avec le gouvernement de Céant, semble-t-il. Le Premier ministre nommé qui cherche sa ratification auprès du Parlement haïtien promet d’entamer plusieurs constructions, comme celle de l’aérogare régionale et le réaménagement des espaces du littoral en Haïti, sans oublier le redémarrage des chantiers déjà entamé sous l’administration de Michel Joseph Martelly. Conscient des tâches qui l’attendent, le Premier ministre nommé se lance dans une quête d’harmonie afin de divorcer le pays avec l’habitude des rendez-vous manqués.

Evens RÉGIS

Comments

comments

scroll to top