Accueil » Actualité » Jean Henry Ceant n’est pas encore prêt, selon Joseph Lambert

Jean Henry Ceant n’est pas encore prêt, selon Joseph Lambert

05 septembre 2018, 9:28 catégorie: Actualité3 030 vue(s) A+ / A-

Le Premier ministre nommé, Jean Henry Céant, fait le dépôt de son énoncé de politique générale au Sénat.

 

Malgré le dépôt de sa politique générale le Premier ministre nommé, Jean Henry Ceant n’est pas encore prêt pour sa présentation, a fait savoir, le président de l’Assemblée nationale, le sénateur Joseph Lambert quelques heures après avoir reçu le document.

Après plusieurs semaines de travail, la commission sénatoriale spéciale chargée d’analyser le dossier du PM nommé avait remis son travail au président Joseph Lambert pour les suites nécessaires. Et, dans un communiqué rendu public, le président Lambert a invité le Premier ministre nommé à faire le dépôt de sa politique générale au Parlement dans un délai ne dépassant pas 48 heures. Sans trop tarder, le notaire a acheminé au Parlement l’énoncé de sa politique générale afin de faire avancer un processus qui s’éternise. Pas moins de trente-cinq copies ont été déposées à l’intention de l’ensemble des sénateurs.

La mauvaise nouvelle pour le Premier ministre nommé est tombée peu après la formalité de dépôt remplie. Son dossier est incomplet. Si le sénateur Lambert a confirmé avoir reçu des dizaines d’exemplaires de la politique générale du Premier ministre nommé, toutefois, il a déclaré que ce dernier n’est pas encore prêt à se présenter devant le Parlement afin de défendre l’énoncé de sa politique générale. « Le notaire Jean Henry Ceant n’est pas encore prêt pour la présentation de son énoncé de politique générale. Le dossier n’est pas complet ». Il lui manque l’arrêté mentionnant le cabinet ministériel et le dossier des ministres et des secrétaires d’État», a déclaré le sénateur du Sud-Est qui dit attendre que le Premier ministre nommé complète son dossier toujours dans le délai prévu.

Joseph Lambert critique la lenteur du processus de ratification

Cela fait plus d’un mois depuis que le Premier ministre Jack Guy Lafontant a remis sa démission après les événements du 6 et 7 juillet 2018 qui ont abouti à une interpellation de la Chambre des députés. Le pays attend impatiemment l’arrivée d’un nouveau Premier ministre. Pour le sénateur Joseph Lambert, le Premier ministre nommé n’est pas exempt de tout reproche dans la lenteur du processus de ratification. « Si le pays ne dispose pas d’un gouvernement, ce n’est pas la faute du Parlement. « Le Premier ministre est le seul responsable de la lenteur du processus », a lâché le sénateur Lambert.

Il faut souligner que le notaire Jean Henry Céant a été choisi après de longues consultations entre le président de la République et les secteurs. Plus d’un mois après sa désignation, le Premier ministre nommé n’a pas encore la possibilité de présenter devant le Parlement l’énoncé de sa politique qui sera, selon le voeu de la Constitution en vigueur.

Jodel Alcidor

Comments

comments

scroll to top