Accueil » Actualité » Incendie des marchés publics: le CSPN peu convaincant

Incendie des marchés publics: le CSPN peu convaincant

21 février 2018, 10:51 catégorie: Actualité3 643 vue(s) A+ / A-

Des membres du CSPN devant le Sénat.

 

Le Sénat de la République a reçu, lors de la séance plénière du mercredi 21 février, la visite des membres du Conseil supérieur de la Police nationale (CSPN). Les membres dudit conseil ont répondu, pendant plusieurs heures, les questions de l’assemblée. Au cours de cette séance, plusieurs révélations de cas de corruption ont été faites par des sénateurs de différents blocs politiques notamment le salaire astronomique de certains directeurs généraux.

La séance du mercredi 21 février 2018 a été très animée. Le Sénat a reçu la visite des membres du Conseil supérieur de la Police nationale (CSPN) avec comme grand absent le ministre de la Justice, Heidi Fortuné. Le sujet du jour a été consacré au dossier des marchands victimes lors de l’incendie du marché Hippolyte et celui du marché du Port, causant des pertes considérables dans le secteur informel et à l’économie du pays. Cette séance comme bien d’autres a donné des sueurs froides notamment à travers certaines révélations faites par le sénateur de l’Ouest, Patrice Dumont concernant le salaire, jugé trop levé, de certains directeurs généraux.

Le Premier ministre, Dr Jack Guy Lafontant a été accompagné du ministre de l’Intérieur, Max Rudolph Saint-Albin et du directeur général de la Police, Michel-Ange Gédéon. Ils ont répondu aux questions des sénateurs notamment sur la situation des petits marchands après les incendies. Cependant, les membres du CSPN ne sauraient éviter des questions concernant des cas de corruption avec la fameuse révélation du sénateur Patrice Dumont.

Le sénateur Patrice Dumont a vendu la mèche. Lors de sa prise de parole, le sénateur de l’Ouest a fait savoir que certains directeurs généraux de l’administration Moïse/Lafontant ont un salaire faramineux. Quinze mille dollars américains le mois c’est le salaire de certains directeurs généraux. « Je le dis et je le répète, certains directeurs généraux de l’administration Moïse/Lafontant ont jusqu’à quinze mille dollars américains comme salaire », a révélé le sénateur Patrice Dumont, citant le nom du directeur général du Fonds d’assistance économique et sociale (FAES) comme exemple pour étayer ses propos.

Comment se fait-il qu’un directeur général ait un salaire aussi faramineux ? En guise de réponse, le chef du gouvernement, Jack Guy Lafontant, s’est contenté d’exprimer la volonté de son gouvernement de travailler au renforcement des institutions et de lutter contre la corruption.

De nouvelles promesses dans l’air

Après les révélations fracassantes du sénateur Dumont, ses collègues sont revenus à l’ordre du jour, permettant ainsi au Premier ministre Jack Guy Lafontant de jouer la carte de la prudence. Malgré l’ampleur du drame causé par les deux incendies en moins de huit jours, le chef du gouvernement n’a pas voulu donner son point de vue sur la question. Pour ne pas nuire, dit-il, au bon déroulement de l’enquête. Toutefois, il a fait de nouvelles promesses, particulièrement en ce qui a trait à la prévention des accidents dans les marchés publics qui seront dotés d’extincteurs, de bouches d’incendie et d’autres matériels de secours.

Jodel Alcidor

Comments

comments

scroll to top