Accueil » Economie » Importations : le MCI pense déjà pour 2017

Importations : le MCI pense déjà pour 2017

28 décembre 2016, 11:28 catégorie: Economie11 105 vue(s) A+ / A-

Yves Romain Bastien, ministre a.i du Commerce.

/ Photo: facebook.com/mef.haiti

 

« Suite à l’avis dans le Moniteur du 5 septembre 2016 relatif aux importations pour la préparation de soupe, potage ou bouillon », le ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI), dans un communiqué de presse publié le lundi 26 décembre dernier, informe tous les importateurs d’un ensemble de « procédures de contrôle qui seront appliquées à l’importation de certaines marchandises à partir du 1er janvier 2017. »

Préalablement à toute importation, selon le communiqué signé de Yves Romain Bastien, ministre a.i du Commerce, l’importateur devra adresser au MCI une demande d’autorisation indiquant notamment la quantité, en termes de caisses et de kilogrammes de produits pour la préparation de soupe, potage ou bouillon qu’il souhaite acquérir. La demande d’autorisation pour le prochain trimestre, continue le communiqué, devra être produite dans les quinze premiers jours ouvrables des derniers mois de chaque trimestre.

Le MCI, selon cette note, statuera sur la demande reçue, et dans un délai n’excédant pas les cinq jours ouvrables qui suivent la demande, notifiera à l’importateur le volume d’importations qui lui est octroyé pour le trimestre concerné.

 Lorsque la marchandise arrive en douane, l’importateur devra adresser au MCI, selon l’obligation faite par le Ministère lui-même, une demande d’autorisation de dédouanement, accompagnée des documents requis dans l’avis du 5 septembre 2016 à savoir: déclaration préalable d’importation faite à la Société Générale de Surveillance S.A. ; certificat phytosanitaire émis par les autorités compétentes du pays fournisseur dûment constaté par le ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) ; du certificat d’origine de la marchandise : Facture commerciale définitive ; ainsi que tout autre document prouvant que la marchandise est en douane.

En plus, souligne le MCI, on procédera à un contrôle de qualité de la marchandise en douane à l’aide d’un laboratoire d’analyse de la place pour la validation de sa qualité sanitaire, suivant les voeux de ce ministère lui-même.

Dans un délai n’excédant pas 10 jours ouvrables, le MCI informera l’importateur, par courrier express, de la décision arrêtée par rapport à l’autorisation de dédouanement sollicitée.

« Exceptionnellement, compte tenu de la date de parution de la présente, les importateurs intéressés sont habilités à produire leur demande d’autorisation d’importation dans les 15 premiers jours ouvrables du mois de janvier 2017. Passant ce délai, toute demande produite attendra le trimestre allant d’avril à juin 2017 pour être pris en considération », avise le MCI.

L’État haïtien, peut-être, veut limiter l’importation des produits en question à travers ces mesures. Des mesures acclamées par plus d’un… D’autres cependant pensent que le Ministère devrait en profiter pour faire le point sur l’affaire des 23 produits qui étaient frappés d’interdiction d’entrer sur le territoire national par voie terrestre.

 Harrios Clerveaux

Comments

comments

scroll to top