Accueil » Dernière Heure » Hausse de prix du carburant et de l’huilesur la chaussée

Hausse de prix du carburant et de l’huilesur la chaussée

07 juillet 2018, 10:39 catégorie: Dernière Heure3 265 vue(s) A+ / A-

Samedi 7 juillet 2018. Un peu plus de douze heures après les premières barricades, la tension est maintenue à Port-au-Prince et dans toute la zone métropolitaine. Dans la nuit du 6 au 7, les messages des employés du secteur public que du secteur privé qui ont dû passer la nuit sur leurs lieux de travail ont animé les réseaux de messagerie électronique.

Ne disposant d’aucun moyen pour rentrer chez eux et inquiétés par la quasi absence de présence policière dans les rues, ces infortunés s’est iment pris en otage par une situation explosive dont, personne, malgré les signe savant-coureurs, ne pouvait prévoir son ampleur.

Le pays a certes l’habitude des contestations violentes, maiscettefois, la stratégie pour bloquer les rues s’estre nouvelée en intégrant de nouveaux outils. Dans le temps, les protestataires se contentaient de dresser les barricades dans les centres-ville et dans des points visibles des grands axes routiers. Ces douze dernières heures, les voies secondaires ont été bloquées. Sur le tronçon Petion-Ville / Kenskoff, par exemple, pas moins de trente entraves sur la chaussée ont été dénombrées. Il est vrai aussi que le président de la République ainsi que le Premier ministre ont leurs résidence-dortoirs privés dans la zone.

À Thomassin 32, les riverains n’étaient pas loin de vivre des affrontements violents entre des manifestants et des agents affectés à la sécurité du chef du Gouvernement qui habite le quartier bien longtemps avant sa prise de responsabilité au sommet d’État.

La grande nouveauté constatée, lors de ces émeutes, est la quantité d’huile déversée sur les tronçons à  forte pente. La route du Canapé vert et celle  de Montagne noire, dans une moindre mesure, représentent des pièges mortels pour  l’usager qui oserait s’y aventurer.

Malgré les prises de parole de Premier ministre et du ministre de la Communication, la situation reste tendue et pour le moins inquiétante.

 

Comments

comments

scroll to top