Accueil » Economie » Haïti, meilleure destination pour la croissance du secteur BPO ?

Haïti, meilleure destination pour la croissance du secteur BPO ?

06 décembre 2017, 10:49 catégorie: Economie7 619 vue(s) A+ / A-

Le business process outsourcing (BPO), ou externalisation des processus d’affaires est un secteur en pleine croissance. Durant

ces dernières années, il est devenu, d’après des experts, un secteur porteur pour la croissance économique. Par rapport à ses

potentialités linguistiques (créole, anglais, français, espagnol), et bien d’autres facteurs inhérents, Haïti est le seul pays qui

peut offrir le développement du BPO avec une croissance rapide.

Dans une présentation, à l’issue d’une activité organisée par le Centre de facilitation des investissements (CFI), le 29 novembre dernier, Anupam Govil, d’Avasant (entité partenaire de l’activité) a relaté les opportunités existantes dans le secteur du BPO. Le marché du BPO en Haïti est compris entre 800 et 1000 emplois. Mais, il y a possibilité pour que ça grandisse considérablement. Il y a une croissance rapide. Avec le BPO, Haïti peut espérer créer près de 10 000 emplois directs et 40 000 indirects. Ce secteur a le potentiel de générer dans les 3 à 4 prochaines années de 13,000 emplois, (5,000 emplois directs et 8,000 emplois indirects), selon des données disponibles.

Dans la Caraïbe, près de quinze pays consacrent des investissements importants dans ce domaine, notamment la République dominicaine, le Guatemala et le Honduras qui disposent déjà de 50 000 emplois dans ce domaine, la Jamaïque à peu près 30 000, la Guyane et la Dominique de 6 à 8 000. Le marché du BPO génère globalement, pour l’heure, près de 140 milliards de dollars américains. Il a un impact sur plus de 50 millions de personnes pour plus de 3 millions d’emplois directs, d’après des chiffres avancés par l’expert Anupam Govil. Cependant, les dépenses du marché mondial du BPO ou externalisation des processus de métier sont évaluées à 1,2 milliard de dollars. Et, d’ici 2025, il devrait atteindre la barre de 4 milliards.

 Le business process outsourcing (BPO) peut jouer un rôle très important dans la transformation socioéconomique d’Haïti à l’ère des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Répandu vers les années 1990, le BPO (business process outsourcing) ou l’externalisation des processus d’affaires est l’externalisation d’une partie de l’activité de l’entreprise vers un prestataire extérieur, un sous-traitant. Anupam Govil que l’initiative BPO Smart talent de la CFI est fondamentale pour atteindre la croissance économique en Haïti. D’après son constat, le potentiel dans l’industrie du BPO est énorme. Le BPO est l’une parmi les industries les plus croissantes à cause des talents, la télécommunication et aussi de l’internet. Il a aussi un grand besoin pour l’entrainement et la formation. Autre constat, le salaire dans cette industrie est 2 à 3 fois plus de manière générale.

Si on regarde l’impact du BPO dans la Caraïbe, il y a une croissance beaucoup accélérée à cause des avantages qu’on y trouve: culture, accès à la télécommunication et bien évidement la capacité de parler plusieurs langues. Ce sont donc des facteurs de cette délocalisation. Dans le domaine des ressources humaines par exemple, on fait généralement appel à un spécialiste à qui l’on confie une ou plusieurs fonctions telles que la paie, la gestion du temps, la formation, etc. On retrouve le BPO dans bien d’autres domaines, comme les centres d’appel, l’affacturage et les services de facturation externes, la comptabilité, le marketing, le support technique, le service aprèsvente.

Globalement, le BPO est tributaire des technologies de l’information et de la communication. En Haïti, si tout marche bien, les IDE (investissement direct étranger) pourraient s’accroître dans les prochaines années. Tout compte fait, le BPO pourrait aider l’économie globale…

Therno N. A. Sénélus

Comments

comments

scroll to top