Accueil » Sport » Haïti glane le bronze au championnat panaméricain cadet et junior à Costa-Rica

Haïti glane le bronze au championnat panaméricain cadet et junior à Costa-Rica

05 septembre 2017, 8:43 catégorie: Sport15 224 vue(s) A+ / A-

La photo de Castelly Saintilus et les autres médaillés de sa catégorie./Photo de courtoisie.

 

Si en juin 2017, les taekwondistes seniors haïtiens sont passés à côté de la 23e édition du championnat mondial Corée du Sud, ce n’est pas le cas des jeunes taekwondistes de moins de dix-sept ans qui sont retournés au bercail avec la médaille de bronze obtenu par le jeune Castelly Saintilus en catégorie cadette.

En juin dernier, le taekwondo haïtien a participé à la 23e édition du Championnat du monde à Muju (Corée du Sud) avec cinq taekwondistes, mais les représentants haïtiens ont tous été éliminés dès le premier tour. Les 30 et 31 août 2017, la Fédération haïtienne de taekwondo (FHTKD) a participé au championnat panaméricain cadet et junior à San José (Costa-Rica) avec quatre taekwondistes venant du Cap- Haïtien, des États-Unis d’Amérique et du Canda. Les deux taekwondistes Kianna Louissaint et Anelka Émacin résidant respectivement aux États-Unis et au Canada ainsi que Gerdendy Codio évoluant dans le club dénommé Académie haïtienne taekwondo dans la zone Blue Hills du Cap-Haïtien ont représenté le pays au niveau junior. Dommage, ils n’ont pas pu faire flotter le bicolore national. Mais, Castely Desvarieux Saintilus, âgé de 14 ans, ancien champion national en 2015, a été le seul ambassadeur haïtien de la catégorie cadette. Grâce à ce prodige de l’Académie haïtienne taekwondo de Blue Hills du Cap-Haïtien, le taekwondo haïtien a fait partie des meilleurs taekwondistes venant des 46 pays participant au championnat panaméricain cadet et junior en montant sur la 3e marche du podium.

« Même si je n’ai pas remporté l’or, je suis ravi de revenir au bercail avec cette médaille de bronze. Nous avons consenti de grands efforts pour représenter notre pays. Le voyage a été très difficile. Je remercie mes coéquipiers qui m’ont encouragé et supporté durant les combats sans oublier notre infatigable entraîneur Dumesle Saboum Codio qui a fait un travail énorme de psychologue avec moi en me motivant et en me donnant les techniques nécessaires pour faire partie des meilleurs athlètes de ma catégorie », a déclaré le jeune taekwondiste Castely Desvarieux Saintilus qui rêve de devenir le meilleur athlète de sa discipline sportive.

« Nous avons eu Tudor Sanon et Castely Desvarieux Saintilus comme modèles dans les années antérieures, je veux suivre leurs traces afin d’être le meilleur et un modèle pour les générations à venir », a fait savoir le médaillé tout en demandant un accompagnement de l’État haïtien et du secteur privé.

« Pour réaliser ce rêve, il me faut de l’accompagnement. Et pour y arriver, il faut la présence étatique et du secteur privé afin d’aider la fédération à nous encadrer. Nous avons beaucoup de talents, mais l’État doit apporter sa participation pour permettre à ces nombreux talents de faire flotter le bicolore national », a-til lancé.

De son côté, son entraîneur Dumesle Saboum Codio a fait savoir que son médaillé a beaucoup de potentialités pour être le futur champion du taekwondo haïtien sur la scène internationale tout en félicitant les autres ambassadeurs qui ont été présents à cette compétition.

 Pour sa part, le président de la FNKD Frénel Ostin a salué la performance du jeune Capois en terre costaricienne tout en déclarant que sa fédération va voir s’il peut lui trouver une bourse pour l’aider à se perfectionner pour le plus grand bonheur du taekwondo haïtien.

D’autres rendez-vous pour le taekwondo haïtien

 Après le championnat panaméricain, le taekwondo haïtien doit participer, au cours de ce mois de septembre, à deux compétitions internationales qui auront lieu respectivement à Las Vegas (USA) et au Canada. Tandis que sur le plan national, la FHKD prévoit de réaliser son championnat national de taekwondo qui se tiendra du 13 au 17 octobre 2017 aux Cayes avec des représentants venant des Ligues Ouest, Nord, Sud et de la diaspora. Selon, le président de la fédération, les meilleurs taekwondistes de ce championnat national vont constituer le noyau de la sélection nationale qui doit prendre part, très prochainement, à des compétitions internationales qui serviront d’éliminatoires pour les jeux centraméricains, panaméricains et olympiques.

À rappeler que, pour la catégorie cadette, le Canada a obtenu les deuxièmes places du podium tandis qu’Haïti et les États-Unis d’Amérique ont partagé la troisième marche du podium. D’après le président d’honneur de la FHKD en taekwondo, on octroie deux médailles de bronze afin de valoriser les efforts faits par les taekwondistes.

Gérald Bordes

Comments

comments

scroll to top