Accueil » Actualité » Haïti et la Belgique francophone signent leur nouvel accord quinquennal

Haïti et la Belgique francophone signent leur nouvel accord quinquennal

19 juin 2018, 10:06 catégorie: Actualité3 916 vue(s) A+ / A-

L’administratrice de Wallonie-Bruxelles International, Pascale Delcomminette, et le ministre des Affaires étrangères, Antonio Rodrigue.

 

Haïti et la communauté francophone de la Belgique ont signé un nouvel accord de coopération pour la période 2018-2023. Un ensemble de projets sont prévus dans les domaines de l’énergie, l’eau potable, l’éducation et la culture. Le montant global alloué à ces projets est de 3, 525, 000 euros pour les cinq ans.

La cérémonie de signature s’est tenue le 12 juin à l’issue de la cinquième session mixte permanente H a ï t i / W a l l o n i e – B r u x e l l e s . L’administratrice de Wallonie- Bruxelles International, Pascale Delcomminette et le ministre des Affaires étrangères, Antonio Rodrigue ont, en effet, validé, en présence de l’ambassadeur de Belgique à Port-au-Prince, Patrick Van Gheel, une déclaration d’entente qui va servir de guide pour la coopération pendant les cinq prochaines années. Le document précise, en effet, les secteurs prioritaires sur lesquels porteront les projets envisagés conformément au plan stratégique de développement d’Haïti et au plan pluriannuel 2017-2021 de l’Association pour la Promotion de l’Éducation et de la Formation à l’étranger (APEFE).

Les projets concernent les domaines de la formation professionnelle, l’eau/énergie, l’éducation, la culture et le genre. Le plan de coopération a subi quelques changements après la visite en Belgique du président Jovenel Moïse à la fin de l’année dernière, et suite à la venue en Haïti, en novembre 2017, du ministre président de la fédération Wallonie/Bruxelles, Rudy Demotte. À la demande du chef de l’État haïtien, le volet Eau/ Énergie a été ajouté et celui du droit des femmes a été suggéré par le ministre-président de la fédération Wallonie/Bruxelles. L’ajout de ce dernier volet s’explique par la priorité accordée par la Belgique à un ensemble de valeurs. La protection des droits des femmes, la liberté d’expression et le respect des droits des homosexuels sont parmi les combats chers aux dirigeants francophones de la Belgique, a dit M. Demotte lors de la célébration de la fête de la Wallonie-Bruxelles le 27 septembre dernier au palais municipal de Bruxelles.

Selon un communiqué de presse envoyé au journal, les projets dans le domaine de la formation professionnelle devraient être mis en oeuvre en complémentarité avec des initiatives qui favorisent l’auto-emploi surtout dans le domaine agricole. Les interventions en éducation porteront sur les médias et la formation professionnelle tandis que le renforcement de la politique de la lecture et de l’accès aux livres, la mobilité des artistes, le soutien à l’enseignement artistique constituent les grandes lignes du volet de la culture.

Les réunions de la commission mixte permanente Haïti–Wallonie/ Bruxelles sont instituées par l’accord-cadre de la coopération de 1997. La CMP détermine un programme de travail pour une période (ici 5 ans) selon des axes stratégiques définis entre les parties. La priorité est donnée aux échanges d’expertises et aux partenariats de qualité entre opérateurs de WB et d’Haïti.

Plusieurs projets remarquables de la Belgique francophone en Haïti sont à souligner. La restauration des maisons gingerbread (maisons du Dufort et Chenet), la création de centres mobiles de formation professionnelle, le renforcement des centres de lectures sont parmi les actions réalisées au cours des dernières années. Haïti et la Belgique francophone ont célébré l’année dernière le vingtième anniversaire de leur coopération dont le premier accord a été signé le 30 septembre 1997.

Kendi Zidor

Comments

comments

scroll to top