Accueil » Economie » Haïti dispose de son premier musée du café

Haïti dispose de son premier musée du café

04 octobre 2017, 8:56 catégorie: Economie10 582 vue(s) A+ / A-

Illustration d’un caféier.

 

 Après la St Michel, le vendredi 29 septembre 2017, place est faite à la première édition de la fête du café, les samedi 30 septembre et dimanche 1e octobre pour célébrer la journée internationale du café. Et depuis, un premier musée du café a pris place dans l’agenda de la communauté et des futurs touristes qui viendront découvrir le site, apprendre sur l’histoire du café et consommer bio.

Le département du Sud-Est dispose désormais de son premier musée du café. « Le rôle d’un musée dans une communauté, son importance en tant que lieu de mémoire et d’espace d’échanges culturels et économiques avec sa faculté de renforcer le volet touristique de la route du café », sont parmi les points présentés par le commissaire de l‘exposition, Luckner Christophe représentant de La Source d’Or Promo Arts et Actions touristiques (La SOPAT), une des institutions membres du RENAPROTS, au cours de son discours inaugural.

De nombreuses planches et de fiches informatives permettent au public de découvrir l’histoire, la diversité, les variétés et la richesse du café, de l’Éthiopie à Haïti, avant d’aborder le volet qui concerne la communauté.

C’était ensuite le moment de voir les pièces (artefacts) recueillies des familles de planteurs de café mis en évidence sur des socles fabriqués par un menuisier de Platon Chapèl, Bos Lifèt, qui s’est particulièrement illustré dans la fabrication du cheval devant porter la selle de Guirot Toussaint, un des grands planteurs, décédé le 26 juin 2010.

Investissement durable et tourisme local en Haïti : l’expérience de la route du café

Au programme : « on retrouve plusieurs interventions. Après la messe à la mémoire des planteurs de café disparus, tout ce beau monde se retrouve au local de l’APKF, l’ancien entrepôt qui, jadis, gorgeait de café aujourd’hui est relégué au rôle de lieu de rencontre », se félicite l’entrepreneur touristique Rudy Dérose.

Il rappelle que : « Les délégués de l’APKF, les représentants d’autres associations de planteurs de café du bas Sud-Est, des représentants des membres du RENAPROTS, des représentants d’organes de presse, des membres de la communauté, se sont unis pour célébrer la fête du café ».

Du nombre des visiteurs et participants figuraient, entre autres : des délégués de l’APKF, des représentants d’autres associations de planteurs de café du bas Sud-Est, des représentants des membres du RENAPROTS, des représentants d’organes de presse, des membres de la communauté, tous unis et ensemble pour célébrer la fête du café.

Interventions, échanges et animations autour des autres chantiers culturels

La dynamique Production- T r a n s f o r m a t i o n – Commercialisation dans le secteur agricole a été abordée dans une démarche pédagogique, par l’économiste et entrepreneur touristique Yvon Faustin, représentant l’Association des Paysans de Vallue (APV) et coordonnateur général de l’Association des Transformateurs de Fruits (ANATRAF).

Suite à son intervention, les membres de l’assistance sont sortis motivés et se sont mobilisés vers de nouveaux projets et initiatives susceptibles de renforcer la qualité des produits et des services fournis dans la région.

D’autres sujets les uns plus importants que d’autres, tels l’agro tourisme à travers les expériences enrichissantes de la Fondation pour le Développement du Tourisme alternatif en Haïti (FONDTAH), depuis plusieurs années en Haïti ont été servis aux membres de l’assistance.

Le professeur Marc Exavier, directeur général de la Radio nationale d’Haïti et le sociologue Bernard Ethéart, animateur d’une émission sur Mélodie F.M. qui s’intéresse à la production agricole et à l’économie paysanne, sont également intervenus au cours de ces deux journées de promotion de tourisme alternatif avec la création d’un nouveau musée.

La journée a été riche et intense, dame pluie s’était invitée en toute discrétion, avec de fines gouttelettes, mais suffisante pour démobiliser. La projection du film « Gouverneurs de la rosée » n’a pas pu avoir lieu. Ce n’est que partie remise.

Rendez-vous au musée du café, le premier espace de documentation dédiée à l’information, à la formation et à l’investissement sur cette denrée aux multiples valeurs.

Dominique Domerçant

Comments

comments

scroll to top