Accueil » Sport » Haïti classée 137e à la 43e Olympiade d’échecs

Haïti classée 137e à la 43e Olympiade d’échecs

09 octobre 2018, 7:17 catégorie: Sport11 103 vue(s) A+ / A-

La délégation haïtienne à la 43e édition de l’Olympiade d’échecs.

 

La 43e édition de l’Olympiade d’échecs s’est achevée ce samedi 6 octobre avec le sacre de la Chine. Déroulée à Batoumi (Géorgie), Haïti a terminé en 137e position. Le natif de Saint-Marc, Marckens Jean-Louis, champion national en titre et premier échiquier pour Haïti dans cette compétition, s’est distingué en alignant 7 victoires au terme des 11 rondes. Un véritable exploit.

Les jeux d’échecs prennent une extension très intéressante en Haïti. La Fédération haïtienne des échecs (FHE), affiliée avec la Fédération internationale des échecs, peut se targuer d’être très active et se féliciter de l’émancipation de ce jeu cérébral sur le territoire haïtien.

Ainsi, 5 échéphiles haïtiens : Marckens Jean-Louis champion national en titre, Samuel Gabinus Britus, Kemly Germinal, Joason Paul et le directeur technique de la FHE, Jacques Muller Luxama accompagnés du président de la fédération, Philippe Victor Chatelain se sont rendus en Géorgie pour participer, du 23 septembre au 6 octobre à la 43e édition de l’Olympiade d’échecs. Pour cette 11e participation, Haïti, sous l’impulsion de son champion, Marckens a terminé à la 137e place sur les 185 pays présents, leur meilleur bilan depuis sa première figuration en 1986 où elle était classée 74e.

Pour le DTN, Jacques Muller Luxama la note est positive en dépit des nombreuses difficultés : « Tout d’abord, c’était difficile pour nous de répondre présent à Batoumi à cause de faible moyen financier, mais avec le support de la MJSAC et de Focal, on a pu s’aligner au tournoi. Au final, on a eu un bon bilan », témoigne Luxama.

177e au départ à cause de manque de compétition internationale, Haïti a cravaché pour prendre 40 places. Tout a mal débuté avec deux défaites toutefois, en fin de la première partie de la compétition, l’équipe a retrouvé sa marque avec un Marckens Jean- Louis en superbe forme épaulé par Kemly Germinal. Même si Samuel Britus et Joason Paul n’ont pas joué une grande compétition, mais ils ont marqué des points importants pour l’équipe.

Sur le plan individuel, Marckens Jean-Louis a marqué les esprits. Celui-ci qui s’était adjugé du titre national le 14 juillet dernier s’est magnifiquement illustré avec sept victoires à l’issue de onze rondes. Cette belle performance lui permet d’être titré maître FIDE. Ce titre (maître FIDE) est octroyé par la Fédération internationale des échecs à tout joueur qui dépasse un classement Elo de 2300. Marckens ne cache pas sa satisfaction de sa bonne prestation et s’est dit content de l’accueil : « Pour moi, ce fût la meilleure Olympiade. J’étais super motivé et j’ai travaillé très dur pour réaliser cet exploit. Je remercie Dieu de l’avoir fait. Cependant, ce que j’ai surtout retenu c’est l’accueil. Le fait de venir représenter une nation, on vous reçoit en héros ce qui n’est pas le cas en Haïti », a-t-il lancé.

Par ailleurs, Jacques Muller Luxama, le directeur technique de la Fédération haïtienne des échecs voit en cette participation d’Haïti une forme de déclic pour faire bonne figure sur la scène internationale : « De cette épreuve, ce qu’on peut tirer de positif sont les 40 places prises, le titre de Maître FIDE de Marckens Jean-Louis et celui de FIDE Instructor pour moi. Le projet pour une meilleure participation dans les tournois internationaux c’est d’accompagner ces jeunes qui étaient à Batoumi », a-t-il déclaré sur un ton ferme. Dans cette même lignée, il continue d’avancer : « Puis, il faut investir dans des enfants de 8 ans. Car généralement, on ne peut pas devenir “Grand Maître” en commençant à jouer après 13 ans. Après, l’objectif à moyen terme c’est de se placer juste derrière le Cuba dans la zone.»

Notons que l’Olympiade d’échecs est une compétition internationale d’échecs qui revient chaque année paire depuis 1950 et oppose des équipes de quatre joueurs. Pour cette édition, déroulée en Géorgie à Batoumi, La Chine au tie-break s’est adjugée de la médaille d’or aux dépens des USA et la Russie qui se sont consolés respectivement avec la médaille d’argent et la médaille de bronze.

Emmanuel Auguste

Comments

comments

scroll to top