Accueil » Actualité » Haïti et Allemagne, une solidarité qui date de plusieurs années

Haïti et Allemagne, une solidarité qui date de plusieurs années

28 septembre 2017, 9:51 catégorie: Actualité4 967 vue(s) A+ / A-

Lors d’une conférence de presse, l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en Haïti, Manfred Auster, a présenté le bilan des actions de son pays en Haïti pour ces dix dernières années. Beaucoup de projets, pilotés par des organisations publiques et des organisations non gouvernementales (ONG), ont été ou sont en cours de réalisation.

C’est au total un montant de 115 millions d’euros que le gouvernement allemand avait mis à la disposition d’Haïti pour la remise en service de la centrale hydroélectrique de Péligre, et aussi l’aide d’urgence après le tremblement de terre et le passage de l’ouragan Matthew, la réhabilitation d’infrastructures agricoles, la lutte contre le changement climatique, protection du paysage, la recherche d’énergies alternatives et gestion des bassins versants, création d’infrastructures, gestion des risques et catastrophes et assistance aux migrants refoulés de la République dominicaine.

C’était l’occasion pour l’ambassadeur de renouveler les rapports de solidarité entre les deux États qui, selon lui, existent depuis la naissance de la République d’Haïti. Il s’est aussi exprimé concernant la situation actuelle d’Haïti. Selon M. Auster, les défis à relever en Haïti restent immenses. La pauvreté, les questions environnementales, une culture politique mouvementée, la question sécuritaire, la faiblesse du système judiciaire constituent un ensemble de problèmes à résoudre pour engager le pays sur la voie du développement durable. Et, le diplomate de souligner que tous ces problèmes, notamment la question de l’insécurité, découragent et font reculer les potentiels investisseurs.

L’ambassadeur s’était fait accompagner de différents représentants des institutions qui pilotent les projets financés par l’Allemagne en Haïti, dont Christiane Delfs pour Giz Haïti, Catherine Stube pour Handicap international, François Mauset pour l’Adema, Gabriel Fréderic pour Agro action Allemagne, Jennifer Donnelly pour la Croix- Rouge Allemande et Stirvens Alexis qui a représenté la Banque de crédit pour la reconstruction, le KFW d’Allemagne.

Ces différents partenaires ont présenté l’ensemble des projets réalisés et ceux qui sont en cours de réalisation. De concert avec le bureau de la protection civile et de la secrétairerie d’État à l’intégration des personnes handicapées, Handicap international est en train de réaliser dans certaines communes des projets visant à mettre en oeuvre des stratégies de résilience aux risques et catastrophes, et des programmes de renforcement de capacité dans les communautés économiquement vulnérables.

Giz Haïti, quant à lui, il travaille sur des projets de gestion intégrée des bassins versants, d’augmentation de la capacité de préservation des écosystèmes dans les réserves de biosphère frontalière, amélioration des conditions de vie dans les communes vulnérables du Sud- Est souffrant de pénurie d’eau saisonnière. Il fournit également des assistances techniques. Par ailleurs, la Croix-Rouge allemande travaille sur des projets d’adaptation au changement climatique dans les Nippes, des programmes de sécurité alimentaire intégrale à l’Arcahaie et sur un projet de renforcement de la résilience communautaire à Ouanaminthe.

S’agissant de la KFW, cette banque a financé pas mal de projets comme le Programme de promotion de lutte contre la pauvreté et du développement local, le Programme d’appui à la reconstruction de Léogane, la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Péligre. En outre, l’ONG agro action allemande a soutenu des programmes alimentaires. Pour le moment, l’institution est en train de financer un programme de sécurité alimentaire pour la population rurale dans la région montagneuse du Nord-Est d’Haïti, ainsi qu’un programme de méthodes durables de production et conservation de la biodiversité dans les zones sensibles du corridor biologique des Caraïbes.

 

Evens RÉGIS

Comments

comments

scroll to top