Accueil » Sport » Haïti accueille la « Playdagogie – Valeurs de l’Olympisme »

Haïti accueille la « Playdagogie – Valeurs de l’Olympisme »

19 mars 2017, 9:02 catégorie: Sport5 970 vue(s) A+ / A-

Haïti accueille la « Playdagogie – Valeurs de l’Olympisme »./ Photo : Kenson Désir

 

Du jeudi 16 au samedi 18 mars 2017, au centre Sport pour l’Espoir, trente deux moniteurs et environ cinq cents enfants de 6 à 12 ont participé à la première session du programme « Playdagogie ». Présentée par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) en appui au Comité olympique haïtien, la « Playdagogie » est une nouvelle méthode éducative basée sur la pratique sportive visant à promouvoir les valeurs de l’olympisme.

Le Comité national olympique et sportif français(CNOSF) en collaboration avec le comité de candidature Paris 2024 a lancé « Playdagogie » en janvier dernier à Paris. Ce programme dont le coût est estimé à 258 000 euros a pour but de mobiliser un grand nombre de jeunes pour les porter à expérimenter et à appliquer les valeurs de l’olympisme à savoir : excellence, amitié, respect.

Au centre Sport pour l’Espoir, trente deux moniteurs sportifs ont pu bénéficier d’une formation sur la « Playdagogie ». Avec l’apprentissage de nouvelles méthodes théoriques et pratiques, ils sont maintenant dotés d’un outil pédagogique qui va leur permettre d’inculquer aux enfants une meilleure éducation par le sport.

C’était l’occasion pour le coprésident de Paris 2024, le triple champion olympique, Tony Estanguet, et la vice-championne olympique et ambassadrice éducation du comité Paris 2024, Emmeline Ndongue, de partager leurs expériences avec les 500 enfants présents. En plus du volet théorique, les enfants ont pu pratiquer des jeux à thème et sans thème dans plusieurs disciplines sportives dont le handball, le basketball, le volleyball, l’athlétisme et le tennis.

 Lors de la clôture des activités, le samedi 18 mars, le coprésident de Paris 2024, Tony Estanguet, a révélé que grâce à la « playdagogie », le comité de candidature Paris 2024 offre la possibilité à la jeunesse de France et du monde de s’épanouir sainement en se servant du sport comme catalyseur de changement. Le triple champion olympique en Canoë, à Sydney en 2000, à Athènes en 2004 et à Londres en 2012, croit durement que la « Playdagogie » va connaître un succès en Haïti, car, les jeunes sont très motivés quand il s’agit du sport, a-t-il fait remarquer.

De son côté, le président du Comité olympique haïtien, Hans Larsen, s’est dit réjoui de l’implémentation d’un tel programme dans le pays. Tout en remerciant le CNOSF et le comité de candidature Paris 2024 pour leur soutien, M. Larsen se dit convaincu que grâce à ce nouveau programme, le COH de concert avec les différentes fédérations sportives locales vont pouvoir offrir à la jeunesse de nouvelles formations en favorisant l’esprit d’équipe.

« Depuis mon ascension à la présidence du Comité olympique haïtien, nous assistons à une coopération entre le CNOSF et le COH. Cette année, grâce à cette coopération, les moniteurs, les enfants, le pays ont bénéficié de cet outil innovant qui va permettre d’offrir méthodiquement des formations à la jeunesse au cours desquelles certaines valeurs telles que l’excellence, le respect et l’amitié auront une place de choix. Nous espérons qu’à moyen terme, nous aurons de meilleurs athlètes et de meilleurs citoyens qui contribueront au développement du pays », a relaté Hans Larsen.

 L’ambassadeur français en Haïti, Elisabeth Beton Delègue, a brièvement rappelé que l’introduction du programme « playdagogie » en Haïti est le fruit de la bonne coopération entre les deux nations. Il traduit la volonté du peuple français d’accompagner la jeunesse haïtienne.

Kenson Désir

Comments

comments

scroll to top