Accueil » Dernière Heure » Guy Philippe demande une aide de 125,000 dollars au Sénat

Guy Philippe demande une aide de 125,000 dollars au Sénat

07 avril 2018, 5:54 catégorie: Dernière Heure2 728 vue(s) A+ / A-

Le 5 février dernier, après avoir révoqué ses avocats, Me Zeljka Bozanic et Me Alan Ross, pour incompétence, Guy Philippe a soumis au tribunal fédéral du Sud de la Floride une requête (motion to vacate) en annulation de sa sentence, rapporte Haitilibr.com. Suite à cette requête, qui va impliquer des frais importants et de nouveaux avocats, Guy Philippe dans une lettre portant sa signature manuscrite authentifiée par son mandataire en Haïti, Me Jean Bernard Raphael, adressée au Sénateur Joseph Lambert le Président du Sénat explique :

 « […] suite du jugement rendu contre moi par la cour de justice de Floride en date du 21 juin 2017 me condamnant pour blanchiment, laquelle accusation demeure jusqu’à cette présente minute, injustifiée par le gouvernement Américain.

A cet effet, j’ai interjeté Appel contre cette fameuse décision ; pour la consécration affective de l’action, il me faut cent vingt-cinq mille dollars Américains $125,000 US pour les honoraires des avocats américains et d’autres frais qu’exige le cas.

Vu que je me trouve actuellement dans l’incapacité financière de payer le montant sus indiqué, je demanderais ardemment au Sénat de la République en tant que Corps, dont vous avec l’insigne honneur de présider, de m’aider à trouver le susdit montant pour l’avancement de mon dossier. »

Rappelons que le Sénateur élu Guy Philippe (Grande Anse), ancien commissaire de police et Chef d’une rébellion armée qui a mené au renversement du président Jean-Bertrand Aristide en février 2004 a été arrêté et extradé aux États-Unis dans des circonstances controversées, avant d’avoir eu le temps de prêté serment et d’obtenir son immunité parlementaire. Il a été condamné le 21 juin 2017 par la juge de district américaine Cecilia M. Altonaga du Tribunal de Miami, a une sentence de 9 ans de prison pour blanchiment d’argent tiré du trafic de stupéfiants.

Comments

comments

scroll to top