Accueil » Actualité » Des Gonaïviens préoccupés par la hausse du prix des carburants

Des Gonaïviens préoccupés par la hausse du prix des carburants

16 mai 2017, 11:17 catégorie: Actualité4 949 vue(s) A+ / A-

L’augmentation du prix de l’essence sur le marché haïtien a suscité beaucoup de réactions dans la cité de l’indépendance. Désormais, la gazoline se vend à la pompe à 224 gourdes le gallon, le gasoil (diesel) est à 179 gourdes, et le kérosène 173 gourdes. Cette hausse ne plait à aucun secteur de la ville. Des passagers, des automobilistes, des commerçants, entre autres, ont exprimé tous leurs mécontentements.

Depuis la proposition du gouvernement jusqu’à la signature d’un accord avec les syndicats de transport, des Gonaïviens ne cessent de critiquer cette décision. À travers les médias locaux, dans les tap tap, les marchés et autres endroits d’affluence, l’augmentation du coût du carburant constitue la toile de fond des débats.

La plupart des réactions se fondent sur la cherté de la vie. Le pouvoir d’achat de la majorité étant limité, cette décision rendra plus précaire la situation de la masse, a réagi un citoyen. Le carburant est un élément transversal, une fois ajusté à la hausse, cela engendra des graves conséquences socio-économiques a indiqué le professeur Enock Jean Pierre. Pour ce dernier, le moment n’est pas favorable à une telle décision. Une telle mesure pourrait être juste, si c’est la majorité qui va en bénéficier réellement. Par exemple : la satisfaction des enseignants, la construction des routes des écoles et des hôpitaux, a avancé le syndicaliste Enock Jean Pierre.

 De leur côté, les chauffeurs de tap tap ne cachent pas leur désaccord face à la décision prise par le gouvernement et les syndicats de transport. Les chauffeurs grognent sérieusement contre les effets de la hausse du carburant. Cette décision soudaine a provoqué une mésentente entre nous (les chauffeurs) et les passagers incompréhensifs, a déploré un transporteur. Après l’augmentation du prix de l’essence, l’ajustement tarifaire pour les courses devient automatique a- t-il indiqué.

Témoins d’une scène d’altercation entre un chauffeur et des passagers, le maire principal de la ville des Gonaïves, Neil Latortue estime important de communiquer les nouveaux tarifs pour les différents circuits. En ce sens, le premier citoyen de la commune a fait appel à la direction départementale du ministère des Affaires sociales et du Travail (MAST) pour régulariser, une fois pour toutes, cette situation.

 Dieulivens JULES,

 jdieulivens@gmailcom

Comments

comments

scroll to top