Accueil » Actualité » Gonaïves: des organisations populaires réclament le départ de Jovenel Moïse

Gonaïves: des organisations populaires réclament le départ de Jovenel Moïse

11 juillet 2018, 9:02 catégorie: Actualité3 980 vue(s) A+ / A-

Considérant la dernière décision du président de la République d’augmenter le prix des produits pétroliers comme la dernière goutte d’eau faisant déborder la vase, des organisations populaires dans la cité de l’indépendance ne veulent plus entendre parler de Jovenel Moïse comme président de la République. Ces derniers sont en mode de concertation afin de trouver une meilleure formule pour renverser le régime Tèt Kale.

Alors que le chef de l’État lance un appel au calme, des organisations populaires aux Gonaïves lancent un appel à la mobilisation. Pas moins de cinq organisations exigent le départ immédiat et sans condition du président. « La dernière émeute suite à la décision “anti peuple” du pouvoir en place traduit clairement l’incapacité du chef de l’État à mener à bon port le pays. Pour éviter le pire, M. Moïse et son équipe doivent partir », a martelé Jecozias Pierre qui est le coordonnateur général de Solidarité nationale des jeunes et de l’évolution démocratique (Snjed). Très hostile envers l’équipe du PHTK, M. Pierre dit prêt à utiliser tous les moyens possibles afin de renverser le régime qu’il qualifie d’ailleurs de « Peze Souse ».

Quant au porte-parole de Force Artibonite de 2020, M. Marckendy Pierre-Louis, le président devrait donner sa démission depuis le weekend écoulé. Selon lui, les jours de M. Moïse sont comptés. « Ce dernier est en panne de leadership, il doit définitivement se débarrasser du palais national ». Tout est envisageable, a poursuivi M. Pierre Louis, tout en appelant la population à la mobilisation. Par ailleurs, le militant a rejeté catégoriquement l’idée de dialoguer avec le chef de l’État. «L’unique chance de la population est de se débarrasser de ce président qui travaille pour un petit groupe au détriment de la majorité».

« L’agissement du président Jovenel Moïse ne fait que confirmer mes révélations », a lâché le coordonnateur du Mouvement des jeunes progressistes des Gonaïves, Fequière Séraphin qui ne jure que par le départ du président de la République. D’après le porte-parole régional de Fanmi Lavalas, Jovenel Moïse prouve une fois de plus au peuple haïtien son caractère anti-peuple. Aucun changement n’est possible avec M. Moïse à la tête du pays, poursuit Fequière Séraphin tout en incitant le peuple à se mobiliser contre le président.

Le président du syndicat de chauffeurs et de propriétaires de taxi-motos du haut Artibonite, M. Willio Joachim Datus, de son côté, encourage sans réserve la mobilisation anti-gouvernementale. Selon le syndicaliste, depuis l’arrivée du gouvernement Moïse/Lafontant, la situation de la population ne fait qu’aggraver. « Il faut une autre alternative pour sortir Haïti du chaos », a ajouté M. Datus.

Dieulivens JULES

Comments

comments

scroll to top