Accueil » Actualité » Énoncé de politique générale de Céant : encore des rebondissements

Énoncé de politique générale de Céant : encore des rebondissements

08 septembre 2018, 4:23 catégorie: Actualité, Dernière Heure6 037 vue(s) A+ / A-

Un fait insolite vient de s’installer dans l’actualité politique. Le commissaire du Gouvernement, par une lettre en date du 7 septembre, a convoqué Osner Richard, fraichement nommé ministre de l’Environnement, à se présenter au parquet de Port-au-Prince le mercredi 12 septembre 2018. Le cabinet ministériel de Jean Henry Céant  est un exercice de petites approximations, d’après plus d’un, avec la reconduction contestée de certains ministres et surtout des suspicions de fraude fiscale qui visent certains membres nommés du nouveau gouvernement. Une situation dénoncée par plusieurs parlementaires. Pour le président du Grand corps, Joseph Lambert, M. Céant n’est pas encore prêt pour avoir le vote de l’énoncé de sa politique générale. 

Depuis un mois environ, Jean Henri Céant est nommé Premier ministre. Jusqu’à présent, sa politique générale attend d’être ratifiée au Parlement haïtien. Plusieurs parlementaires avaient dénoncé le temps long consacré à la nomination des membres de son cabinet. Enfin, le mercredi 5 septembre 2018, le journal officiel de la République a procédé à la publication de l’arrêté de nomination du nouveau Cabinet ministériel.

Au cours de cette semaine, le document de politique générale du Premier ministre nommé a été déposé au Sénat de la République et à la Chambre des députés. Le président de l’Assemblée nationale, Joseph Lambert, dans sa dernière sortie relative à la séance de ratification de la politique générale de M. Céant, a déclaré que : « Le premier ministre Céant n’est pas encore prêt pour la ratification de sa politique générale ».

Le député, Jean Marcel Lumerant aborde dans le même sens. « Le cabinet quel tel que présenté par le PM Céant constitue une provocation et signe d’irrespect de la part du président de la République pour l’institution parlementaire et un véritable accroc pour la démocratie », peut-on lire sur son compte Twitter.

Des ministres et secrétaires d’État nommés qui ont oublié d’acquitter leurs redevances fiscales

Le contournement des obligations fiscales est une pratique courante dans le pays au point que certains ministres et secrétaires d’État nouvellement nommés se sont empressés de se mettre en règle avec les impôts qu’après leur nomination. Si l’on croit les propos du sénateur Jean Renel Senatus, ce n’est que ce vendredi que certains ministres du nouveau Cabinet sont allés payer leur impôt à la DGI.

Il faut souligner que six des ministres du Gouvernement Jack Guy Lafontant ont été reconduits dans ce nouveau Cabinet. Il s’agit du ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural, Jobert C. Angrand ; du ministre des Travaux publics, Transports et Communications, Fritz Caillot ; du ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Agénor Cadet ; du ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, Jean Marie  Reynaldo Brunet ; de la ministre de la Santé publique et de la Population, Gretta Roy Clement ;  et du ministre de la Justice et de la sécurité publique, Jean Roudy Aly.

Décharge et double nationalité

Certains ministres reconduits étaient déjà dans le collimateur de membres du Parlement à cause de l’absence de décharge consécutive à leur ancienne fonction pour le compte de l’État haïtien. Les ministres reconduits Reynaldo Brunet et Jean Roudy Aly sont les principaux concernés. Pour aggraver la situation, le ministre nommé Osner Richard est détenteur d’une double nationalité et d’autres ministres seraient soupçonnés d’être au bénéfice d’un passeport étranger. Cette situation a vraisemblablement coûté cher à M. Richard qui, en plus d’être probablement remplacé, a reçu une convocation au parquet de Port-au-Prince.

Le commissaire Daméus a insisté pour que le citoyen Osner Richard  se présente au dit parquet muni des originaux de tous les documents qu’il a soumis dans le cadre du processus de sa nomination au nouveau cabinet.

 

  Cluford Dubois

Comments

comments

scroll to top