Accueil » Economie » Pour encourager l’entrepreneuriat des femmes dans la TIC

Pour encourager l’entrepreneuriat des femmes dans la TIC

08 mars 2018, 9:16 catégorie: Economie9 729 vue(s) A+ / A-

Crédit Photo : J.J Augustin.

 

Pour marquer la journée internationale des femmes, le Conseil national des télécommunications (Conatel) a organisé une journée de formation, le jeudi 8 mars 2018. Cette journée, déroulée à l’hôtel le Plaza autour du thème « Technologie de l’information et de la communication (TIC) et entrepreneuriat des femmes (formalisation d’actifs informels », se donne pour objectif d’aider les femmes à acquérir leur autonomie en vue de leur intégration sur le marché de la technologie de l’information et de la communication.

Dans le cadre de la commémoration de la journée internationale des femmes, ce jeudi 8 mars 2018, plusieurs associations féministes et employées du Conatel ont pris part à cette journée de formation qui vise à inciter les femmes à utiliser les TIC. La directrice du Centre haïtien de promotion sociale, Ginette P. Fortunat, dans son intervention, a parlé du protocole d’accord signé entre le Conatel et le CHAPS en octobre 2017. Selon les clauses de cet accord, environ quatre mille (4 000) femmes auront à recevoir des formations en TIC à travers tout le pays. « Suite à ces formations, des Smartphones, des tablettes électroniques et des ordinateurs seront distribués aux participantes afin de les aider à intégrer le marché de la technologie », a fait savoir Mme Fortunat. En retour, poursuit-elle, les participantes à ces séries de formation seront chargées de partager leurs connaissances à d’autres femmes.

Le professeur Gregory Domond, de son côté, a montré aux participants les avantages du secteur de la télécommunication. « Les TIC représentent la deuxième économie mondiale après le pétrole. Plus de 7 milliards de personnes sur les 7,4 milliards de la population mondiale possèdent un téléphone cellulaire, et 6 milliards d’entre eux sont connectés », a-t-il affirmé. Il a encouragé les femmes à utiliser les TIC pour produire des services à la demande du marché et aussi à puiser beaucoup plus dans l’univers numérique qui, selon lui, représente un moyen d’atténuer la pauvreté et de stimuler la croissance économique.

Le directeur général du Conatel, Jean David Rodney, a parlé du partenariat de certaines organisations féministes avec l’institution qu’il dirige. Plus loin, il a souligné le rôle des femmes dans l’alimentation de l’économie numérique. « Les TIC sont des outils fondamentaux pour le développement socio-économique des femmes de la société machiste à laquelle nous appartenons », martèle Jean David Rodney. En outre, le DG s’est réjoui du nombre de femmes qui travaillent au Conatel. « L’institution a dépassé le quota de 30% exigé par la loi », s’est-il enorgueilli.

Par ailleurs, le Conatel a profité de cette occasion pour honorer des femmes de l’institution et d’ailleurs qui ont fait preuve de dynamisme au sein de l’institution ou dans la société. Au nombre de neuf, dont huit employées de l’institution et Daniella Jacques, la présidente de la CCFEH a rappelé que ces femmes ont reçu des plaques d’honneur de la part du directeur général.

Woovins St-Phard

Comments

comments

scroll to top