Accueil » Actualité » EMMUS-VI : la communauté vodou dénonce un « tissu de mensonges »

EMMUS-VI : la communauté vodou dénonce un « tissu de mensonges »

08 février 2018, 8:16 catégorie: Actualité22 307 vue(s) A+ / A-

Le vodou est considéré comme un élément important  de l’identité culturelle haïtienne. Cependant, le rapport de l’EMMUS-VI révèle que seulement 3% d’hommes et 1% de femmes se déclarent vodouisants dans le pays. Des chiffres que la grande servante de la KNVA, la mambo  Euvonie George Auguste, qualifie de mensonges.

Le rapport de l’EMMUS-VI est un rapport qui présente les indicateurs clés de l’Enquête Mortalité, Morbidité et l’utilisation des services. L’EMMUS-VI est réalisée en Haïti de novembre 2016 à avril  2017 pour le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), par l’Institut haïtien de l’enfance (IHE) en collaboration avec l’Institut haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI).

Le  rapport de l’EMMUS-VI relève que seulement 3% d’hommes et 1% de femmes se déclarent vodouisants dans le pays. Un pourcentage selon Euvonie George Auguste  qui est  complètement faux. Elle dénonce le fait de n’avoir pas été contactée au moment de ce recensement. « Si nous étions au courant, nous aurions pu accompagner les chercheurs dans leurs travaux pour pouvoir les aider à trouver les vraies statistiques. Aucun vodouisant n’a reçu de visite», a déclaré Mme George Auguste, lors d’une entrevue accordée  au quotidien Le National.

Plus loin, Mme George Auguste admet que les vodouisants n’aiment pas trop parler d’eux. « Même quand les vodouisants n’aiment pas trop parler, le pourcentage de 1% femme et 3% hommes  n’est pas  correct », conteste  la mambo. Selon elle, le Vodou est une  religion   où l’on  trouve plus de femmes que d’hommes. Euvonie George August avoue que « les femmes sont plus actives que les hommes dans le secteur vodou. Elles sont toujours fières  de revendiquer leur appartenance à la communauté des vodouisants  »

Par ailleurs, Euvonie George August  promet d’écrire les institutions de statiques qui ont réalisé ce travail  en vue de fournir plus d’information sur le secteur. Selon ses dires, le secteur vodou est institutionnalisé maintenant. « Il a une fédération comme toutes les autres institutions du pays »,  a-t-elle  fait savoir.  Selon elle, le rapport EMMUS-VI est une tentative d’affaiblir le secteur vodou. D’après  elle, ce rapport  truffé de mensonges est une « farce » et une tentative de mystification.

Mme George Auguste a profité de l’occasion pour dénoncer les différents actes dont sont victimes les adeptes du vodou, durant ces derniers mois dans le pays. «  S’il n’y a pas eu une guerre civile dans le pays, c’est parce que les vodouisants sont très civilisés », a-t-elle fait remarquer, dénonçant le fait que  l’État n’assume pas ses responsabilités.  « Au lieu de résoudre les problèmes fondamentaux auxquels fait face la population, L’État alimente la violence dans le pays », a-t-elle conclu.

Cluford Dubois

Comments

comments

scroll to top