Accueil » Culture » Emeline Michel clôture en beauté le festival des Rencontres des musiques du monde

Emeline Michel clôture en beauté le festival des Rencontres des musiques du monde

26 juin 2017, 8:57 catégorie: Culture1 936 vue(s) A+ / A-

Dernier concert de la 3e édition des Rencontres des musiques du monde en apothéose avec

Emeline Michel, Donaldzie Théodore & Fabian Beghin.

/Photo : Rencontres des musiques du monde

 

Les associations Tamise et Caracoli ont clôturé en beauté la troisième édition du festival des Rencontres des musiques du monde lors d’un concert organisé sur la cour de l’Institut français d’Haïti, le samedi 24 juin dans la soirée. Donaldzie Théodore et la diva haïtienne Emeline Michel, accompagnées d’excellents musiciens dont le multi-instrumentiste Belge Fabian Beghin, ont créé une ambiance de folie pour les festivaliers venus en grand nombre.

La cour de l’Institut français d’Haïti était noire de monde à l’occasion de la clôture de la troisième édition du festival des Rencontres de la musique du monde. En présence, notamment de l’ambassadeur de France en Haïti Elizabeth Beton Delègue et celui de la Suisse Jean Luc Vichaux, du chanteur James Germain et d’autres personnalités. Le public a assisté à un spectacle riche en émotion. La chanteuse Donaldzie Théodore assise derrière son clavier a repris dans toute son intégralité le spectacle qu’elle avait offert à Fokal la semaine dernière dans le cadre du festival des Rencontres des musiques du monde. Mais c’était un plaisir de réécouter « Pito n pat zanmi » de Zèklè , « Ankò Ankò » de Jacqueline Denis , « Haïti mélodie d’amour » d’Ansy Derose et un medley réunissant les meringues carnavalesques de Boukman Eksperyans et Boukan Guinen. Au terme de sa prestation, Donaldzie Théodore a reçu une belle ovation traduisant à son endroit l’appréciation du public.

Long foulard autour du cou, portant une belle robe jaune, la diva Emeline Michel a gravi le podium sur les vivats du public. Souriante, sentimentale et sympathique, elle a clamé son amour pour ses fans qui l’ont soutenue depuis déjà trente ans. Les premières notes de sa chanson « Mèsi lavi » ont rempli l’espace. Le public n’en demandait pas mieux. Tout le monde applaudissait. La chanson rend un vibrant hommage à l’amour, à l’amitié, à la vie. Accompagnée de six musiciens, dont l’inséparable percussionniste Arius Joseph, Emeline Michel a passé en revue les chansons de son répertoire. « L’odeur de ma terre » une chanson dédiée à son pays bien aimé a ravivé le sentiment patriotique de tout un chacun. Et « Dòmi kole », une chanson aux paroles lascives a capté l’attention de l’auditoire comme toutes les autres chansons d’ailleurs. Les excellents solos de Fabian Beghin, heureux et souriant, du guitariste notamment et de l’ensemble de l’orchestre en particulier ont fait de la chanson « Dòmi kole » l’interprétation la plus réussie de la soirée. La chorale Fokal a rejoint Emeline Michel sur scène et ensemble, elles ont interprété « Beni yo » une chanson composée en l’honneur de tous ceux qui luttent pour un nouvel ordre des choses à travers le monde. Cette composition était suivie de « Rhum et flamme » racontant l’histoire d’un homme et d’une femme qui cherche le meilleur pour leur vie.

 La chanson fétiche « A.K.I.K.O. », l’un de ses plus grands succès a mis fin au spectacle qui clôt la troisième édition du festival des Rencontres des musiques du monde placé sous le signe du partage et de la diversité culturelle.

Schultz Laurent Junior

Comments

comments

scroll to top