Accueil » Diaspora » Diplomatie : qui est Justin Viard ?

Diplomatie : qui est Justin Viard ?

12 février 2017, 9:33 catégorie: Diaspora95 163 vue(s) A+ / A-

Justin Viard

 

Dans le souci de permettre à la communauté de l’intérieur et de la diaspora de mieux connaitre ceux qui sont au service de la diplomatie du pays, notre bureau Amérique du Nord va, chaque mois, présenter un consul ou un ambassadeur. Nous inaugurons cette rubrique avec Me Justin Viard, consul général d’Haïti à Montréal.

Né à Port-au-Prince, le 27 mai 1971, Justin Viard a grandi dans une famille de rudes travailleurs de la classe moyenne, composée de cinq (5) membres. Son père Augusma Viard et sa mère Claire-Mélie Zamy, évoluaient dans le monde des affaires comme travailleurs autonomes. Sa soeur ainée, Marie Guirlène Viard, morte en 2008 d’un arrêt cardiaque à Atlanta au cours d’un accouchement, a fait carrière dans l’administration. Son frère Marion Viard, économiste, est décédé suite à un accident de voiture en Haïti, en juin 2013. Il a terminé ses études classiques au Nouveau Collège Bird (NCB).

M. Viard est doté d’une solide formation universitaire. En 1992, il entreprit des études en Gestion des Affaires à l’Institut national d’administration, de gestion et des hautes Études internationales (INAGHEI). Puis, une année plus tard, en 1993, il étudia également les Sciences juridiques à la Faculté de droit et des sciences économiques (FDSE) de l’Université d’État d’Haïti. Ensuite, il décrocha un diplôme de 3e cycle en Management à l’Institut d’administration des entreprises (IAE) de Paris, à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne en 2002. Enfin, il se spécialisa en Banque et systèmes financiers au Centre d’études financières, économiques et bancaires (CEFEB) de Marseille, en France, de janvier 2001 à décembre 2002. Soulignons que le CEFEB est l’une des écoles les plus prestigieuses du monde en matière financière. Il produit des gouverneurs de banques à l’échelle planétaire. Curieux et toujours en quête du savoir, il suivit des cours d’anglais à l’Université Mc Gill à Montréal en 2011 et, en 2015, entame une MBA à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

 Le parcours professionnel de M. Viard est très diversifié. En effet, il a fait carrière dans la finance, l’enseignement universitaire, l’exercice du droit, l’entrepreneuriat et la diplomatie. À cela s’ajoutent ses qualités d’écrivain. De fait, en l’année 2000, il a produit une réflexion sur « Les impacts de la démocratie sur le système de sécurité sociale en Haïti ». Dans ce document, il développe l’idée que la démocratie est avant tout l’affranchissement de l’homme face à certains besoins primaires tels que la santé, l’éducation, l’alimentation, etc.

Dans la finance, il a exercé des fonctions de haut niveau au sein de différentes institutions bancaires et financières tant en Haïti qu’à l’étranger. On retient dans l’ordre chronologique : différents postes à la PROMOBANK, de juin 1996 à septembre 2007, dont celui de Directeur régional Nord ; directeur de succursale de la Société générale de banque (SOGEBANK) S. A., d’octobre 2007 à janvier 2009 ; directeur régional Sud, Sud-Est, Grande-Anse, Nippes de la UNIBANK, de février 2009 à août 2010. Il devint conseiller en sécurité financière à la Financière SUNLIFE (l’une des plus grandes firmes en matière de produits financiers au Canada), de février 2011 à mars 2012. Il fut également membre de l’Autorité des marchés financiers (AMF) du Québec en 2011.

Sa carrière dans l’enseignement commença à la Faculté de droit, des sciences économiques et de gestion du Cap-Haitien de l’Université d’État d’Haïti, à titre de professeur de Droit des affaires en 3e année économique, de juin 2005 à septembre 2007. Ensuite, il enseigna «Monnaie et banque » en 4e année à la Faculté des sciences administratives (UDERS) du Cap-Haitien de l’Université Notre- Dame d’Haïti (UNDH), d’octobre 2006 à septembre 2007. Enfin, il fut professeur de Droit des affaires et de Droit international des affaires en 3e Année, au Business and Technology Institute (BTI) à l’Institut supérieur d’administration et d’informatique de l’Université épiscopale d’Haïti, aux Cayes, de septembre 2009 à septembre 2010.

Avocat, membre régulièrement inscrit au barreau de Port-au-Prince et membre du cabinet de feu Me Louis Garry Lissade depuis l’année 2000, il a joué le rôle de conseiller juridique et financier de la Société coopérative multi crédit (SOCOMUC), de janvier 2001 à janvier 2002, sans oublier qu’il a siégé comme membre du comité ad hoc de la Chambre de commerce, d’industrie et des professions du Nord (CCIPN), d’avril 2006 à septembre 2007.

 M. Viard a rempli d’autres fonctions qu’il est important de souligner. En effet, il fut responsable adjoint du service des réclamations à l’Office d’assurance accident du travail Maladie et maternité (OFATMA), de janvier 1995 à juin 1996. En tant qu’entrepreneur, il fut membre fondateur et actionnaire majoritaire de la Société haïtienne d’agriculture, d’industrie et de commercialisation, société anonyme (SACOM S.A), de mars 1998 à décembre 2002. Enfin, il fut trésorier bénévole à l’Alliance française des Cayes, Haïti, d’avril à septembre 2010.

En tant que consul général d’Haïti à Montréal du 16 mars 2012 au 4 septembre 2015, puis du 25 mai 2016 à nos jours, monsieur Viard se révèle un brillant diplomate qui s’acquitte de ses fonctions avec beaucoup d’abnégation et de sens de responsabilité. Il développe un rapport de proximité entre le Consulat et la communauté haïtienne ainsi que des rapports privilégiés avec les institutions québécoises. Ses 15 ans d’expérience dans le milieu bancaire ont servi à améliorer considérablement les divers services du Consulat pour le plus grand bien de la communauté haïtienne. Les réformes entreprises dans les différents départements en sont une éloquente illustration.

Sous sa gouverne, le Consulat s’est attelé à la tâche de promouvoir la culture haïtienne au Québec. On retient pour preuve la participation des humoristes haïtiens au plus grand festival du rire au monde, Juste pour rire, sans oublier le spectacle HaHa Haïti qui a vu se produire sur scène des artistes haïtiens et québécois de renom. On note également ses efforts continus pour la prestation d’orchestres haïtiens au Festival de Jazz de Montréal.

Sensible à la question du chômage qui a atteint des proportions endémiques en Haïti, M. Viard a réalisé près d’une dizaine de missions économiques visant à créer une dynamique économique entre le Québec et Haïti. À cet égard, plusieurs entreprises québécoises se sont déjà installées en Haïti grâce aux appels du Consulat et à son leadership. C’est donc, à juste titre, qu’il est considéré comme l’un des meilleurs représentants d’Haïti à l’Étranger.

Comments

comments

scroll to top