Accueil » Société » Un dictionnaire numérique du créole haïtien en gestation

Un dictionnaire numérique du créole haïtien en gestation

27 octobre 2016, 10:23 catégorie: Société11 865 vue(s) A+ / A-

Capture d’écran de la version démo de « Diksyonika »

 

Si tout se passe bien, le créole haïtien devrait disposer de son premier dictionnaire numérique dans quelques mois. Le projet a été présenté le mardi 27 septembre, à la veille de la Journée internationale des langues et cultures créoles, lors d’une conférence tenue dans le cadre de la Quinzaine de la créolophonie 2016 à la Faculté de linguistique appliquée de l’Université d’État d’Haïti. Une démo a permis d’apprécier la présentation quelques fonctionnalités de l’application. Intitulé « Diskyonika » (Diksyonè Nimerik Kreyòl Ayisyen), le dictionnaire qui contiendra dix mille entrées sera l’oeuvre d’une vingtaine d’étudiants finissants en sciences du langage.

 

L’idée est apparue dans un cours de sémantique et lexicologie au moment où deux camarades discutaient de quelques sujets qui pourraient leur inspirer leur mémoire de sortie. « En partageant nos idées, nous nous sommes demandé pourquoi ne pas travailler ensemble sur un projet parallèle. Et nous avons trouvé cette idée à la fois innovante et scientifiquement prometteuse», déclare l’un des initiateurs de Diksyonika, Grégory Orcel. Il explique que le nouveau dictionnaire du créole haïtien présentera un répertoire unilingue et que les mots seront définis selon les sens attribués par les communautés haïtiennes.

Diksyonika sera disponible sur toutes les plateformes technologiques comme Androïd, IOS et Windows ; il sera consultable hors ligne, ajoute M. Orcel. « Ce sera un pas considérable dans les efforts de description de la langue maternelle des Haïtiens», croit-il. La première version du dictionnaire numérique devrait être publiée dans un délai de six mois, annonce Grégory Orcel. Toutefois, il souligne des contraintes qui risquent de retarder les travaux comme des limitations en matériel et en termes budgétaires. « Les contributions d’institutions intéressées à nos efforts seront appréciées », fait-il comprendre. Le futur linguiste promet que le projet sera bientôt présenté à de potentiels partenaires comme l’Akademi Kreyòl Ayisyen (AKA) et le rectorat de l’Université d’État d’Haïti.

Plusieurs professeurs contribuent à la réalisation du projet tels le sémanticien Jean Bruny Fremont et le doyen de la FLA, Renauld Govain. Les mises en place technologiques sont assurées par le jeune programmeur Kendly Paul qui a la paternité de la brillante idée d’associer la linguistique et l’informatique, deux disciplines qu’il apprend avec passion. Il souligne qu’aucun dictionnaire créole haïtien n’a encore été présenté sur autant de plateformes intelligentes. « Après son téléchargement, Diksyonika sera consultable sans connexion internet, ce qui le rendra plus accessible », se réjouit l’étudiant. Il promet que les utilisateurs auront la possibilité de réagir au produit en faisant des commentaires qui permettront de l’améliorer continuellement.

 

Le créole haïtien ne dispose toujours pas d’un dictionnaire de référence en dépit des progrès constatés ces dernières années en matière de rayonnement de la langue et de description grammaticale. Plusieurs travaux ont été menés sur le plan lexicographique, mais ils sont restés à un stade assez embryonnaire. En dépit de la mise en place de l’Akademi Kreyòl Ayisyen depuis 2014, la communauté scientifique s’impatiente de voir la publication de recherches capables de renseigner davantage sur les variétés linguistiques utilisées dans les communautés haïtiennes en vue d’une standardisation de la langue.

Kendi Zidor

Comments

comments

scroll to top