Accueil » Actualité » Des parlementaires inquiets pour l’avenir d’Haïti après les dernières émeutes

Des parlementaires inquiets pour l’avenir d’Haïti après les dernières émeutes

12 juillet 2018, 9:43 catégorie: Actualité1 056 vue(s) A+ / A-

Le député de Mirebalais, Abel Descollines.

 

Le député de Mirebalais, Abel Descollines, affirme avoir des doutes sur les 64 arrestations effectuées dans la zone métropolitaine de Port-au- Prince dans le cadre des poursuites engagées contre les présumés auteurs des actes de pillages, de vandalismes et d’incendie du week-end écoulé.

Le Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, Clamé Ocnam Daméus, avait fait l’annonce, mercredi, lors d’une conférence de presse.

L’élu du Parti Convention Inite démocratique (KID) dit souhaiter que le chef du parquet prenne des mesures pouvant contribuer à calmer la situation sociopolitique actuelle.

Plus de 4 jours après, cet événement malheureux, le député de Belladère, Guerrard Guerchon, en a profité pour dénoncer des actes d’injustice dont sont victimes les petits commerçants et commerçantes ainsi que certains importateurs de véhicules au niveau des différents points frontaliers avec la République dominicaine, précisément à Belladère.

Selon le parlementaire, les agents douaniers pénalisent injustement les petits commerçants qui perdent trop souvent leurs marchandises à la douane.

Pour calmer la tension, la plateforme politique Bouclier, dont est issu le président de la Chambre des députés, Garry Bodeau, réclame le départ du Premier ministre, Jack Guy Lafontant, et de son gouvernement.

Selon les dirigeants de cette structure politique, pourtant alliée du parti au pouvoir, le PHTK, cette décision permettrait au chef de l’État de constituer une nouvelle équipe capable de prendre en main le destin du pays.

Le secrétaire général de Bouclier, le sénateur Denis Cadeau, annonce la signature prochaine par les sénateurs d’une forme de pétition visant la destitution du Chef de la Primature.

Edlène Vernal

Comments

comments

scroll to top