Accueil » Actualité » Des groupes de l’opposition annoncent la reprise de la mobilisation

Des groupes de l’opposition annoncent la reprise de la mobilisation

12 avril 2018, 9:51 catégorie: Actualité6 550 vue(s) A+ / A-

Trois des intervenants à l’occasion de la conférence.

 

Des organisations politiques proches de la plateforme Pitit Dessalines, comme le MOVID, l’AAPA et RASOH, annoncent la reprise de la mobilisation anticorruption qui a connu un moment de trêve durant ces derniers jours. Un vaste mouvement baptisé « Manifestasyon sektoryèl 9.9 » sera lancé en vue non seulement d’exiger la restitution des fonds PetroCaribe, mais aussi pour dire non aux États généraux sectoriels convoqués par le président de la République.

Selon les représentants de ces diverses organisations populaires, dix-neuf manifestations seront organisées à travers la capitale afin d’exiger que lumière soit faite dans le dossier PetroCaribe. Cette mobilisation «Manifestasyon sektoryèl 9.9 » se déroulera sur 19 sites différents, a indiqué M. Louisma Ulrick, porte-parole du Rasanbleman pou sove Ayiti.

Prenant l’exemple de la République dominicaine, les OP estiment que rien de concret n’a été réalisé en Haïti dans le cadre du programme PetroCaribe. La raison de cet échec, disent-ils, c’est que l’argent a été dilapidé par les dirigeants politiques. « Ils se sont enrichis alors que le peuple patauge dans la boue et la misère la plus noire », a déploré Etzer Jean-Louis, coordonnateur de l’organisation AAPA, soulignant le caractère discriminatoire et antipopulaire des actions de l’administration Moïse/Lafontant.

Concernant la Caravane du changement, présenté par le pouvoir comme un mécanisme permettant d’intervenir les différentes régions du pays, les militants proches de la plateforme Pitit Dessalines soutiennent que c’est plutôt « un outil de corruption au service du chef de l’État et de son équipe ». Très mécontents, ces militants ont appelé à la mobilisation générale afin d’obtenir la démission du président Jovenel Moïse. « Pour connaître la vérité dans l’affaire PetroCaribe, il faut débarrasser le pays du président Jovenel Moïse », ont-ils fait savoir.

Et c’est précisément dans le but d’obtenir le départ du chef de l’État que ces manifestations seront organisées sous le thème Manifestatsyon sektoryèl 9.9. « Les États généraux sectoriels sont une farce. Le vrai dialogue, les États généraux populaires se feront sur le pavé », ont-ils conclu, avant de donner rendez-vous pour le 19 avril.

Daniel Sévère

 

Comments

comments

scroll to top