Accueil » Sport » Démission imminente du président du Violette

Démission imminente du président du Violette

03 février 2016, 11:13 catégorie: Sport1 401 vue(s) A+ / A-

henry

Jean-Marie Fritz Henry, médecin de la Sélection nationale avec un large sourire. En arrière-plan Billy Charlera | Photo Haiti Soccer

 

Fondé le 15 mai 1918, le Violette athlétique club (VAC) s’apprête à célébrer dans quatre mois son centenaire. Le doyen du football national, la deuxième meilleure équipe de la série clôture de 2015 connaît des moments difficiles. Une situation qui pourrait conduire à la démission de son président, le médecin/orthopédiste Jean-Marie Fritz Henry (Tatach). Le médecin explique au National sa décision.

À la faveur de la Fédération haïtienne de football (FHF), le Violette AC, doyen du football national, a joué le championnat national de première division en 2014 et a terminé à la dernière place. À cette époque, la présidence a été assurée par l’ingénieur Raphaël Pierre. Mécontents de la performance de l’équipe bleu et blanc, les Violettistes ont organisé le 30 janvier 2015, les élections à la tête du comité et c’est le passionné, le fou du vieux Tigre, le médecin/orthopédiste, Jean-Marie Fritz Henry qui a été élu président. Depuis son ascension à la tête de l’équipe, le Violette AC se refait une santé sur le plan footballistique. Avec une équipe de jeunes, il a réalisé une bonne prestation lors de la série d’ouverture de la saison 2015. Mais, durant la série de clôture, le doyen du foot national avec son jeune entraîneur très expérimenté Gérald Beauvais (Toto) a été l’une des meilleures équipes de cette série. Le Violette AC a terminé ex aequo avec le Football Inter Club Association à la première marche du podium avec 38 points chacun, mais l’équipe capoise a bénéficié d’une meilleure différence de buts soit (+10) contre (+8). Dommage, le Violette AC au cours des play-offs pour déterminer le champion de la série de clôture a échoué face au Baltimore de Saint-Marc (0-2 et 1-1). Malgré tous les problèmes économiques, le vieux Tigre a été la révélation de la série de clôture.

Suite à cette belle performance de la série de clôture de 2015, le président de l’équipe, le médecin/orthopédiste, Jean-Marie Fritz Henry au lieu de préparer un agenda pour commémorer le centenaire du Violette athlétique club, envisage de démissionner à cause du non-respect des fanatiques du Violette AC envers le comité exécutif qui a consenti d’énormes sacrifices pour maintenir en vie l’équipe bleu et blanc.

« C’est aberrant d’entendre tous ces propos malsains venant des fans de l’équipe. Malgré la situation économique difficile qu’elle connait, nous avons tout fait pour payer les joueurs. Notre dernier payroll est daté du 31 décembre 2015. Nous n’avons aucune dette envers les joueurs. C’est avec beaucoup de tristesse que j’entends à travers la radio que nous avions une dette de six mois envers les joueurs. Qui plus est, on nous insulte par la suite. C’est pour cette raison que je ne me considère pas comme le président de l’équipe. Je ne suis plus le président, je vais remettre ma démission », a déclaré le médecin/orthopédiste, Jean-Marie Fritz Henry tout souriant qui a informé que le budget du Violette AC pour la saison 2015 a été de 6 000 000 gourdes.

Pourquoi les Vorbes ne font-ils pas partie du comité ?

Le Violette AC est synonyme de la famille Vorbes car, dans le passé celle-ci était très attachée à l’équipe. Dans presque toutes les générations, on retrouvait un Vorbes. Mais, maintenant c’est différent. Même dans les tribunes on ne retrouve pas un Vorbes, sur le terrain de jeu, n’en parlons pas. Pourquoi ce divorce ? Le président Henry (Tatach) n’y va pas par quatre chemins pour pointer du doigt les fans du Violette. « Ce sont eux qui en sont responsables. Ils les insultent et veulent que les Vorbes s’occupent de tout. En retour de quoi bénéficieront-ils, s’ils prennent toutes les responsabilités de l’équipe ? Rien. Notre football n’est pas rentable, il se joue dans un stade vide », a fait savoir Tatach tout en affirmant que la famille Vorbes octroie, de toute façon, une aide à l’équipe.

Le VAC attend la décision de la commission des licences

Le président du Violette AC a informé que son comité a déjà remis à la commission de validation des licences de la Fédération tout le dossier du Violette AC. « Depuis le 11 janvier, nous avons remis nos dossiers. Jusqu’à présent nous attendons la réaction de la commission de validation », a-t-il souligné tout en regrettant l’annulation du tournoi du Super 8. « C’est regrettable, nous avons tout fait pour jouer ce tournoi. Dommage qu’il ait été annulé », a-t-il martelé.

Concernant les préparatifs pour le centenaire, le médecin/orthopédiste Jean-Marie Fritz Henry (Tatach) médecin de la Sélection nationale, a fait savoir qu’il ne sait rien parce qu’il est démissionnaire.

Suite à ces explications, il est important que les équipes haïtiennes soient professionnelles dans les années à avenir parce qu’il est choquant qu’un doyen du foot qui s’apprête à célébrer son centenaire n’a aucun agenda pour commémorer cette date si importante voir un local pour recevoir des correspondances ou un mini stade.

Gérald Bordes

Légende : Jean-Marie Fritz Henry, médecin de la Sélection nationale avec un large sourire. En arrière-plan,Youri ChévryetBilly Charlera (photo Haiti Soccer).

 

Palmarès

Le Violette athletic club a remporté la Coupe des champions de la Concacaf lors de la saison 1983-1984. Il a remporté la Coupe Pradel en 1939, 1957, 1968, 1983. Il a décroché deux titres nationaux en 1993 et 1999 et la Coupe d’Haïti en 1939 et 1951.

Comments

comments

scroll to top