Accueil » Culture » Créo’la, vers une première ambassadrice de la femme créole en Haïti

Créo’la, vers une première ambassadrice de la femme créole en Haïti

22 mars 2017, 9:00 catégorie: Culture6 746 vue(s) A+ / A-

Quelques-unes des membres organisateurs du concours. De g. à dr. :

Beauvierge Zamor, Ashley Frédéric, Dashca Louis et Casline Chéry./Photo : Valentin Medjie

 

Un groupe de jeunes professionnels et universitaires travaillant notamment dans le milieu social, ont décidé d’organiser, en Haïti, un concours – Créo’la – en vue d’élire la première ambassadrice de la femme créole. Le concours est ouvert aux jeunes femmes, de 18 à 25 ans, sans enfants, célibataires, sans casier judiciaire, ayant un grand rêve pour leur pays, ouvertes d’esprit, dynamiques, charismatiques, possédant un accent particulier, ayant des cheveux naturels. Elles ont jusqu’au 30 avril pour s’inscrire en présentant une photo, une pièce d’identité et en versant une cotisation de 1250 gourdes.

Le motif du concours est d’évoquer la réalité de la femme créole face aux différents problèmes auxquels elles sont confrontées dans la société haïtienne. Ce concours vient donc pallier ce besoin d’épanouissement des femmes en Haïti, et aussi il constituera, pour elles, un moyen, une opportunité de s’extérioriser, montrer leurs potentialités.

« Créo’la veut également faire ressortir l’originalité de la femme haïtienne, son authenticité en tant que femme créole », a affirmé l’une des initiatrices du concours, Dashca Louis qui a beaucoup insisté sur l’attrait naturel des postulantes, avec des cheveux naturels, simples, sans produits exotiques. Il n’y a pas, néanmoins, de restrictions sur l’aspect physique de la personne, même si cela a toute son importance. Le concours veut accorder la priorité à la beauté intérieure, selon Mlle Louis.

Pour cette première édition de Créo’la, les organisateurs veulent choisir, puis récompenser une ambassadrice de la femme créole en l’imposant à la société au lieu de lui offrir une série de primes. Certainement, les organisateurs prévoient également des primes alléchantes pour l’ambassadrice, mais ils optent beaucoup plus pour une promotion de la personnalité de l’ambassadrice auprès des médias, et dans des activités publiques.

« Nous voulons que cette jeune femme soit présentée à la société haïtienne comme un modèle pour les autres jeunes filles du pays », a fait savoir Dashca Louis qui promet que les organisateurs continueront d’appuyer toutes les actions de la jeune ambassadrice dont le projet à caractère social (dans les domaines de la culture, de l’environnement, de la santé,…) est vivement recommandé dans le cadre de son élection. Mlle Louis promet également d’accompagner les autres postulantes.

 Les organisateurs reçoivent les inscriptions dans les locaux des différentes institutions partenaires du concours, notamment à la Radio-télé Pacific, 10, rue Gabart, Pétion-ville, et à Print Mark, 4, Ave Panaméricaine, Pétion-ville.

 Jean Emmanuel Jacquet

Comments

comments

scroll to top