Accueil » Actualité » Le Conseil électoral provisoire mobilise son personnel

Le Conseil électoral provisoire mobilise son personnel

10 janvier 2017, 10:43 catégorie: Actualité4 075 vue(s) A+ / A-

Formation au Cap-Haïtien pour plus de 100 personnes qui constitueront les Bureaux de
contentieux électoral communal. | Photo : Hervé Delima

 

À l’initiative du Conseil électoral provisoire, plus de 100 personnes qui constitueront les Bureaux de contentieux électoral communal, en cas d’éventuelles contestations après les élections locales programmées pour le 29 janvier prochain, ont pris part lundi 9 et mardi 10 janvier 2016 à une séance de formation dans un Hôtel à Cap-Haïtien.

Cette formation de deux jours entre dans le cadre de la préparation du Conseil électoral provisoire en vue de la réalisation des élections locales. Elle vise également à inculquer aux futurs juges électoraux les notions relatives au droit pénal pour apprécier les dossiers de contestation qui leur seront soumis, à en croire Me Paul Rachel Cadet, chef de cabinet du vice-président du Conseil électoral provisoire, Me Carlos Hercule.

Ce sont les avocats, les juges de paix de trois juridictions judiciaires (Fort — Liberté, Grande Rivière du Nord, Cap — Haïtien) et les membres du Bureau électoral communal (BEC) venant des différentes communes du département du Nord, qui ont pris part à cette formation dans l’objectif de répondre aux prescrits de l’article 16 du décret électoral en vigueur.

 Ces personnalités (magistrats) ont été désignées par les doyens des différentes juridictions judiciaires en question et par les bâtonniers de l’ordre de ces juridictions sur la demande du CEP, d’après les explications de Me Cadet prenant la parole au nom du vice-président du Conseil électoral provisoire. Ce dernier en a profité pour renouveler la détermination du CEP à poursuivre avec le processus électoral dans la plus grande transparence, l’équité, et dans le respect de la Constitution et du décret électoral.

Cette formation au profit des personnalités est la première parmi toute une série que le CEP compte organiser dans les dix départements géographiques du pays dans le cadre de l’organisation des prochaines joutes électorales.

Pour sa part, le bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Stanley Gaston, l’un des intervenants à ce séminaire, salue la démarche du CEP qui vise la performance de ses personnels en leur donnant les notions relatives aux traitements des dossiers en matière de contentieux électoraux.

 Les infractions électorales, les contentieux électoraux, éthique dans le contentieux électoral, le protocole d’audience sont entre autres des thématiques qui ont fait le contenu de cette formation impliquant les membres de BEC des dix-neuf communes du département du Nord et les magistrats des juridictions du Nord et du Nord-Est.

 Les participants à ce séminaire n’ont pas caché leurs satisfactions au terme de ces deux journées. Ils félicitent le Conseil électoral provisoire dirigé par Léopold Bélanger d’avoir organisé cette formation qui vient augmenter leurs connaissances pour mieux apprécier les éventuelles contestations après la publication des résultats préliminaires des élections locales.

 Il faut signaler, hormis le deuxième tour des élections législatives partielles mettant aux prises Jean Mary Ralphe Fetiére (PHTK) et Théodore Saintilus (Plateforme Pitit Dessalines) pour le département du Nord, Le CEP organisera des élections pour 82 sections communales.

Hervé Delima

Comments

comments

scroll to top