Accueil » Culture » Le collège Catherine Flon, vainqueur de la 7e édition du concours « J’épelle au Soleil »

Le collège Catherine Flon, vainqueur de la 7e édition du concours « J’épelle au Soleil »

14 mai 2017, 7:12 catégorie: Culture2 407 vue(s) A+ / A-

Les finalistes lors de la grande finale du concours ‘‘J’épelle au Soleil’’

/Photo : Claudy Duclervil

 

Le collège Catherine Flon a remporté la 7e édition de « J’épelle au soleil », un concours d’épellation organisé conjointement par radio télé Soleil et le journal Pain de vie. Lors de cette finale inédite déroulée au local de radio télé Soleil le vendredi 12 mai 2017, le collège Catherine Flon a battu l’institution Saint-Louis-de-Gonzague des frères de l’Instruction Chrétienne ayant déjà remporté à cinq reprises cette compétition.

Lors de cette finale pleine de suspens présentée par Khastia Ludger et Soucaneau Gabriel, le collège Catherine Flon a épelé les quinze mots tirés par hasard dans une tombola. Sous le regard de leurs parents, de leurs compétiteurs, des responsables de leur école, de leurs camarades de classe, des représentants des institutions qui patronnent l’évènement et d’autres invités, les filles du collège ont fait montre d’intelligence et de sérénité tout au long de l’épreuve. Elles étaient prêtes et décidées. Elles n’avaient pas peur des saints-louisiens. Elles avaient voulu, avec une audace intrépide, offrir ce deuxième trophée à leur école.

Sans mâchonner, Rosalinda Hercule, Nédjie Christie Gloria Néus et Céline Brun ont épelé les quinze mots : mirepoix, théorbe, mérycisme, somesthésie, igné, ysopet, fez, épizootie, messeoir, écot, sérendipité, obvie, déhiscence, heaume, frimas. Des mots choisis et expliqués à partir de leurs significations, leurs étymologies et leurs racines latines ou grecques.

 De leur côté, les représentants de l’institution Saint- louis de Gonzague, Carl Rhodley Constant, Carl Marvens Cameau, Charles Gallahaad, avaient épelé : équarrir, hêtre, glyphe, distyle, ophiolâtrie, naevus, myosotis, rhododendron, geai, lie, turriculé, hippogriffe, jais, surplis et dulçaquicole. Parmi cette liste, les garçons en ont raté quelques-uns de ces mots.

 Le match avait un suspens haletant jusqu’à l’épellation parfaite du dernier mot : « frimas » donnant ainsi la victoire au collège Catherine Flon. Les gagnantes et leur école ont reçu des laptops, un chèque de deux mille dollars américain offert par la fondation Eric Jean- Baptiste, des ouvrages et des dictionnaires Larousse 2017 et des trophées.

Au cours de la finale, un documentaire a été projeté. Il a montré à travers des images fortes la motivation des écoliers de ces deux écoles voulant remporter cette 7e édition. Prenant la parole en la circonstance, le PDG de Père Éternel Lotto, Eric Jean- Baptiste s’est adressé aux enfants, aux parents et à la communauté catholique pour exprimer son bonheur d’avoir patronné une telle activité.

 « Je viens de savourer un moment extraordinaire. Vraiment les enfants, nous sommes fiers de vous. La présence de la fondation Éric Jean- Baptiste n’est pas le fruit du hasard. Car, à la fondation Eric Jean-Baptiste, nous avons rendez-vous avec l’excellence et c’est nécessaire pour nous de promouvoir la quête de l’exemple dans le pays. En plus d’avoir l’esprit de compétitivité, ce concours vous permet de meubler votre esprit », a souligné M. Jean-Baptiste. Le père Claudy Duclervil, directeur de la station a affirmé, pour sa part, que le concours « J’épelle au soleil » n’est pas seulement un concours d’épellation.

« C’est une communauté d’amis qui veut faire de l’excellence leur idéal. J’épelle au Soleil n’est pas seulement un lieu d’apprentissage. C’est un espace de convivialité, de fraternité, mais surtout un espace qui nous permet d’apprécier les efforts et les sacrifices des uns et des autres. Le rideau est tombé sur cette 7e édition. Il convient de féliciter et de remercier tous ceux-là qui l’ont rendu possible », a-t-il conclu.

Schultz Laurent Junior

Comments

comments

scroll to top