Accueil » Actualité » CFI : bilan satisfaisant selon la directrice

CFI : bilan satisfaisant selon la directrice

16 avril 2018, 8:32 catégorie: Actualité2 511 vue(s) A+ / A-

La directrice du CFI, Tessa Jacques.

 

La directrice du Centre de facilitation des investissements (CFI), Tessa Jacques, a présenté son bilan à la tête de ladite institution, le lundi 16 avril 2018. Durant cette conférence de presse tenue au ministère de la Communication, une madame Jacques fière et souriante a vanté ses réalisations tout en annonçant de nouveaux projets en vue de stimuler l’investissement dans le pays.

Le travail réalisé par le Centre de facilitation des investissements durant l’année écoulée est impeccable, si l’on croit la directrice de l’institution, Tessa Jacques, qui a présenté le bilan de sa première année à la tête de l’institution. Selon la directrice, le centre a fait de son mieux pour répondre efficacement à sa mission de facilitation et de promotion des opportunités d’investissement en Haïti. « Notre mission c’est de promouvoir les opportunités d’investissement dans le pays, en ce sens, nous avons réalisé plusieurs actions durant notre première année passée à la tête de l’institution », a-t-elle déclaré.

L’année 2017 était, de l’avis de la directrice, riche en activité. Le CFI a, durant cette période, été très proche des investisseurs haïtiens et des étrangers qui nourrissaient l’idée de venir faire affaire en Haïti. Les informations nécessaires à l’instauration de leurs entreprises leur ont été données avec facilité via les actions réalisées en vue de mieux comprendre les opportunités ainsi que l’environnement d’affaire existantes en Haïti. Les forums, soutient la directrice, n’en manquaient pas. De concert avec plusieurs institutions de la place, dont la Banque de la République d’Haïti (BRH) et la Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti (CCIH), le CFI a, précise la directrice, élaboré un plan d’action en vue d’accroitre la compétitivité et l’investissement dans le pays.

« Nous avons lancé la plateforme « Open data », un portail numérique en ligne donnant libre accès aux données nécessaires pour la création d’une entreprise en signe de support aux potentiels investisseurs. Nous avons lancé la plateforme en ligne visant à présenter aux investisseurs désireux d’investir dans le secteur du Business process outsourcing (BPO). Nous soulignons en plus avoir réalisé des ateliers d’étude sectoriel d’action dans le but d’identifier les marchés disponibles ainsi que l’élaboration d’une cartographie des procédures », a-t-elle précisé avant de donner ses maigres perspectives pour les jours futurs.

Il ne s’agissait pas uniquement pour la directrice de vanter ses réussites. Ses perspectives constituaient aussi la toile de fond de son intervention à l’occasion de cette 39e conférence de presse. D’autres projets sont en cours d’implémentation au CFI, a soutenu la directrice qui veut faire de la communication et de l’information libre ses vraies armes d’attaque. « Nous travaillons sur la mise en place d’un répertoire des fournisseurs de services en Haïti ainsi qu’une catalogue des produits exportables du pays », a-t-elle informé arguant qu’elle cible comme secteur clé, le tourisme, l’énergie, la construction, l’agriculture et le (BPO).

Rappelons au passage que le Centre de facilitation des investissements est un organisme indépendant créé par décret présidentiel, le 31 janvier 2006. L’institution fonctionne depuis sa création sous la tutelle du ministère du Commerce et des industries (MCI).

Daniel Sévère

Comments

comments

scroll to top