Accueil » Economie » Le Cefadec fait la promotion du développement endogène

Le Cefadec fait la promotion du développement endogène

20 avril 2017, 8:48 catégorie: Economie5 597 vue(s) A+ / A-

Des techniciens, et ouvriers construisent des seuils dans la localité Cadette

(2e section communale Expert, commune de Pestel).
|Photo : Cefadec

 

Qu’il s’agisse de l’agriculture, l’élevage, la protection de l’environnement, la formation et la sensibilisation, entre autres, le Centre de facilitation et de développement communautaire (Cefadec) se met depuis deux ans, aux côtés de la population de la commune de Pestel, du département de la Grand’Anse. Le développement endogène est maître de ses opérations.

Un fait est certain. L’ouragan Matthew a complètement balayé le département de la Grand’Anse. Pour se relever, des groupes communautaires engagés se sont mis au travail. C’est ainsi que le Cefadec, cette organisation communautaire de base (OCB) oeuvre aux côtés des paysannes et paysans de la commune de Pestel en posant des actions durables.

 Cet organisme communautaire réalise des activités phares dans la commune de Pestel. On retient notamment l’exécution d’un projet d’exploitation des biomasses et d’amélioration de la fertilité des sols. Ces travaux sont arrivés à terme le jeudi 13 avril 2017 dans la 2e section Expert de la commune de Pestel. Financés par le Programme des nations Unies pour le développement (Pnud) via le Fonds mondial pour l’environnement (GEF), ces opérations, d’une durée de trois mois, se sont déroulées sous la supervision du ministère de l’Environnement (MDE). Près de 1000 personnes ont bénéficié de l’exécution de ce projet.

 Ce projet, selon l’ingénieur-agronome Josué Bazile¸ président du Cefadec comprenait 4 activités. La première étant l’aménagement des bassins versants où le sous-bassin de la ravine Cadette a été aménagé. Les techniciens ont, à cet effet, procédé à la construction des murs cercles, terrasses, rampes vivantes. Ils en ont profité pour ensemencer de palma christi, de benzolive etc. Le deuxième, traitement de ravine où on a construit des seuils en pierre sèche à structure mécanique dans la ravine principale et secondaire, suivi de plantation de bambou, vétiver, entre autres, pour soutenir les seuils. La troisième activité, technique de compostage: dans ce volet les bénéficiaires directs des projets ont reçu des formations sur la méthode de réalisation de l’engrais organique, et ses techniques d’application. Et, au final, la gestion des biomasses est la quatrième activité dans le cadre de ce projet, a expliqué Josué Bazile. Au cours du déroulement du projet, une autre activité transversale a été réalisée, il s’agit de sensibilisation et motivation sur la gestion de l’environnement, changement climatique, bonnes pratiques agricoles, pour ne citer que ceux-ci.

Lors de la mise en route du projet, 1 500 mètres est la longueur de la ravine traitée pour un total de 16 seuils et 20 murettes. Le Centre a aussi donné son expertise technique à l’association Cojepp (Comité des jeunes pour l’embellissement et le progrès de Pestel) qui a exécuté un projet au même titre que Cefadec.

 Johanne Auguste, membre du Conseil d’administration de la 2e section communale Expert s’est félicitée des activités du Cefadec dans la commune de Pestel notamment dans sa section communale respective. Selon Mme Auguste, les travaux d’aménagement des bassins versants réalisés dans la deuxième section Expert vont pouvoir améliorer la dégradation des périphéries agricoles. Elle dit souhaiter la poursuite des activités du Cefadec dans les autres sections communales. Enthousiasmés, les riverains de la zone d’exécution du projet se disent totalement satisfaits. C’est le cas de Guervil Dorcely, de la localité Cadette et Edeline Bidonne qui ont souligné l’importance de ces travaux dans la communauté. D’une voix commune, les bénéficiaires appellent les autorités de l’État et les organismes internationaux à accompagner le Cefadec dans ses initiatives pour booster le développement rural.

 Cefadec, et ses deux ans de réalisations

Globalement satisfaits, en deux ans, les responsables du Centre de facilitation et de développement communautaire arrivent à concrétiser des actions durables, au profit de la population de Pestel. Créé en mai 2015, le Cefadec a pu mettre en place des clubs éco dans sept écoles différentes. Les élèves de ces institutions ont reçu des formations sur les pépinières scolaires, et jardins d’écoles, réalisations des foires gastronomiques et agricoles. Après le passage de l’ouragan Matthew, l’organisme communautaire a volé au secours de la population pesteloise, les donnant des kitt alimentaires, d’eau… Au cours de cette même période, l’OCB a octroyé à la coopérative caféière KAPT (Koperativ agrikol plantè Tozia) un don de 40 marmites de semence d’haricots. Actuellement, le Cefadec donne une assistance technique à près de 500 planteurs dans la commune de Marfranc pour l’institution Acceso-Haïti, question d’installer des systèmes agroforesteries. Une distribution de semence d’haricots, maïs, d’igname, d’arbres fruitiers et forestiers est prévue dans le cadre de cet appui.

Le Cefadec envisage de poursuivre ses actions. Au mois de mai prochain, il compte démarrer une formation sur la gestion de l’environnement, et prévoit aussi de distribuer des plantules aux agriculteurs de la Grand’Anse. Pour la vacance d’été, il se projette de réaliser « l’université d’été ». À ce titre, des formations de courte durée sur les techniques agricoles : cacao, café, igname, pépinière, apiculture, maraîchère… seront accordées à des jeunes, sous forme de modules.

Le Centre débute ses actions dans la Grand’Anse, mais il compte poursuivre ses activités dans les autres départements.

Therno N. A. Sénélus

Comments

comments

scroll to top