Accueil » Actualité » Cap-Haitien: la DPC sensibilise les jeunes sur les risques et désastres

Cap-Haitien: la DPC sensibilise les jeunes sur les risques et désastres

08 février 2018, 8:09 catégorie: Actualité11 576 vue(s) A+ / A-

De concert avec l’association quatre Chemins, la coordination départementale Nord de la direction de  la protection civile (DPC) a mis fin, le mardi 6 février, à un atelier de travail de dix jours organisé à l’intention de 300 élèves issus de plusieurs  établissements scolaires du Cap-Haïtien. L’idée de cet atelier de travail a été de sensibiliser les jeunes sur les risques et désastres.

Indiquer aux enfants les comportements à adopter avant, pendant et après une catastrophe naturelle, notamment, en cas de séisme, tel a été l’objectif des interventions de la DPC et des représentants de  l’association quatre Chemins. Plusieurs notions très intéressantes ont été inculquées aux enfants, lors de ces ateliers de travail. L’animatrice et représentante  de l’association quatre Chemins, Nathania Périclès, se dit satisfaite du  travail accompli.

Des contraintes multiples ont empêché de nombreux enfants de participer aux théâtres-forum, a indiqué Nathania Périclès. Mais, affirme-t-elle, au moins 300 ont participé pendant ces dix jours aux séances d’apprentissage. Ils ont bien appris et nous attendons de bons résultats, a ajouté l’animatrice. Selon l’animatrice de l’émission « tou piti » sur la Radio Télé Pacific, les enfants ont été choisis comme cible, en fonction de leurs aptitudes, pour pérenniser les notions apprises par ces  théâtres-forum et de les transmettre à la génération future. L’animatrice a tenu à préciser que les théâtres-forums  sont utilisés parce qu’il est  évident que les enfants apprennent en jouant »,  a-t-elle  indiqué.

Pour le coordonnateur départemental Nord de la Protection civile, Jean Henry Petit, l’approche théâtre -forum est une nouvelle méthodologie développée  par le comité  thématique de sensibilisation et d’éducation du   public de la direction de Protection civile.  Ce, dans l’idée de toucher la population et développer chez les enfants une culture de risque par rapport à la vulnérabilité de la région du Nord et aussi  développer chez  eux des réflexes pour sensibiliser la population. Sur ce, la direction de Protection civile initie le vendredi de protection civile pour un changement réel du comportement de la population en inculquant aux enfants des notions relatives, aux gestes qui sauvent, comment circonscrire un incendie, et tous les risques auxquels la population est exposée.

Parallèlement, dans la logique de la  prévention de risque et désastres la coordination départementale Nord de la Protection civile  organise, le génie scolaire sur la réduction des risques et des catastrophes avec la participation de 12  écoles (3 par sections communales et 3 au centre-ville du Cap-Haïtien) afin de préparer les enfants à toute éventuelle catastrophe liée à la nature, d’après M. Petit. Le coordonnateur a ainsi fait savoir que l’ambition de la DPC est d’avoir dans chaque coin du  département des enfants formés, pour une pérennisation des sensibilisations de la population au niveau des risques et désastres.

Le comité thématique de sensibilisation et d’éducation du public et la Coordination départementale de communication  (CDC) de la Protection civile assureront le suivi de la formation des enfants à travers des plans d’action annuels. La sensibilisation et la préparation des enfants aux catastrophes naturelles font partie d’un programme de la direction de la Protection civile haïtienne avec l’appui financier du Programme des Nations Unies  pour le Développement (PNUD), implémenté par l’association quatre Chemins.

Hervé Délima

 

Comments

comments

scroll to top