Accueil » Economie » BKTK, une banque communautaire aux côtés des paysans en difficulté

BKTK, une banque communautaire aux côtés des paysans en difficulté

15 mai 2018, 8:32 catégorie: Economie10 149 vue(s) A+ / A-

Depuis la création de la Banque communautaire BKTK (Bank Kominotè Tèt Kole), les habitants de Pointe- Oiseau et de Mare-Rouge, respectivement 1re et 2e section communale de la commune de La Tortue, ont trouvé un pis-aller à leur souci financier. La BKTK conseille, informe et assure depuis 24 ans la médiation financière au profit d’une population paysanne dont l’activité économique se résume à la pêche, l’agriculture, l’élevage et le commerce.

De même que toutes les communautés rurales d’Haïti, les habitants de Mare-Rouge et de Pointe- Oiseau, dans la région du Nord- Ouest, ne vivent que de la pêche, de l’élevage, de l’agriculture et du commerce. Quand les catastrophes naturelles (cyclones et inondations) s’abattent sur la région, cela affecte la moisson, le commerce, et diminue sérieusement l’activité économique des paysans. Avec l’absence d’établissements de microcrédit et d’institutions bancaires pour faciliter des prêts aux agriculteurs et favoriser la relance, la situation s’empirait au fil des années.

Pour pallier ce problème, un groupe de citoyens de la région se sont réunis autour des Mutuelles de Solidarité (MUSO) le 4 août 1994, après avoir suivi une formation en financement populaire avec le Collectif du financement populaire (KOFIP) et ont créé BKTK (Bank Kominotè Tèt Kole), une entité qui se propose de répondre aux besoins de financement et de crédit des habitants de la région. Selon les explications fournies par le directeur général de la banque, M. Jonas Julmiste, à sa naissance BKTH comptait seulement 13 membres. Aujourd’hui, BKTK est une grande famille de 488 membres qui prêtent bénévolement leurs services et leur savoir-faire à la banque.

La BKTK offre des prêts à des taux appréciables à ses clients grâce aux dépôts de ses épargnants et du financement du KOFIP. Les bénéfices tirés de ces prêts permettent à la banque non seulement d’assurer ses frais de fonctionnement, mais aussi de travailler à sa croissance dans le département du Nord-Ouest. Nombreux clients ont contracté des crédits de commerce, d’élevage et de pêche. La banque supporte les agriculteurs de Mare- Rouge et de Pointe-Oiseau en leur offrant des crédits pour renforcer leur production. Ainsi, à la montée de la production de pistache et ses environs, les dirigeants de BKTK ont-ils décidé d’accompagner les producteurs de pistache, d’accroitre la production et aussi de faire de la région une référence en matière de production de pistache en Haïti.

La BKTK envisage de s’ouvrir à d’autres clients de la commune de La Tortue qui ne bénéficie pas encore de la présence des institutions bancaires formelles du système bancaire haïtien afin d’aider plus de paysans possibles.

Aljany N. Zephirin

Comments

comments

scroll to top