Accueil » Actualité » Bilan mitigé pour la 1re année du mandat de Jovenel Moïse

Bilan mitigé pour la 1re année du mandat de Jovenel Moïse

07 février 2018, 10:57 catégorie: Actualité1 586 vue(s) A+ / A-

Des militants du PHTK,

lors d’une conférence de presse

concernant le bilan de la première année du quinquennat de Jovenel Moïse.

 

Si bon nombre d’organisations dans le Sud ont dressé un bilan positif de la première année du quinquennat de Jovenel Moïse au pouvoir, pour plusieurs autres le bilan est négatif et reflète le choix anti populaire du pouvoir.

Elles sont divergentes les opinions émises dans le département du Sud concernant le bilan de la première année du quinquennat de l’administration Jovenel Moïse. Pour les militants proches du PHTK et certains observateurs politiques, le président a obtenu une note positive, tandis que pour quelques représentants des organisations populaires le bilan de la première année du président est plutôt désastreux.

Dans une conférence de presse, ce mercredi 7 février 2018, les militants du PHTK ont exprimé en effet, leur satisfaction par rapport aux différents travaux d’infrastructures réalisés par le président pendant les douze premiers mois de son mandat, se référant notamment aux actions de la Caravane du changement dans le département qu’ils considèrent comme une véritable réussite.

Les proches du parti saluent, par ailleurs, la détermination du chef de l’État qui, disent-ils, continue à travailler pour l’amélioration des conditions de vie de la population. Ils disent s’attendre, au cours de la deuxième année, à de nouveaux projets comme l’a fait remarquer le président dans sa conférence-bilan.

Le responsable de l’Organisation des militants du Sud, Dieuné Louis, se dit lui aussi satisfait du bilan du président de la République. Il félicite le chef de l’État qui, à son avis, a tenu ses promesses à la population cayenne.

Il en est de même pour l’ancien vice-délégué de l’arrondissement des Cayes, Louis Erius St-Germain, qui se dit satisfait à 80%, mentionnant précisément les travaux effectués sur la route de la Grand’Anse dans le cadre de la Caravane. Toutefois, il appelle le chef de l’État à opérer des changements au niveau de son administration qui est décriée, selon lui, pour cause de corruption.

Ce n’est pas non plus différent pour l’observateur politique, Dr Kensky Hyppolite, qui a fait le bilan des actions de l’administration Moïse/ Lafontant dans le département du Sud. Même si certains projets ont un caractère cosmétique, dans l’ensemble des progrès ont été réalisés en matière d’infrastructure routière.

Face à ce choeur d’approbations, un seul son différent : celui des membres des organisations de base. Pour ces derniers, le président Jovenel Moïse mérite une note très en dessous de la moyenne admise, pour sa première année à la tête du pays. Les représentants de la localité « Anba Veritab », une zone défavorisée de la métropole Sud, disent condamner les options anti populaires de l’administration Moïse/Lafontant qui, soulignent-ils, n’a aucune volonté de combattre la corruption dans le pays.

Soulignons que dans la foulée, les militants de l’Opposition dans le Sud ont annoncé annoncent une manifestation pour le 22 février contre le pouvoir en place.

Edver Serisier

Comments

comments

scroll to top