Accueil » Diaspora » La Bataille de Vertières célébrée à New York

La Bataille de Vertières célébrée à New York

20 novembre 2017, 9:43 catégorie: Diaspora1 698 vue(s) A+ / A-

Dr Eddy Saint-Paul (à droite) posant avec les artistes.

 

Le CUNY Haitian Studies Institute (Institut d’études haïtiennes de CUNY) — la plus récente unité de recherche de la City University of New York établie au Brooklyn College — a organisé sa toute première exposition d’art haïtien intitulée : « la dimension universelle de la culture haïtienne, histoire & politique de la mémoire » à la bibliothèque de Brooklyn College, le jeudi 16 novembre dernier.

Neuf artistes haïtiens y ont présenté leurs peintures : Patricia Brintle, Essud Fungcap, Eric Girault, Yolène Legrand, Michèle Voltaire Marcelin, Emmanuel Mérisier, Frenal Mezilas, Joseph M.E. Placide et Gina Samson. Ce sont des hommes et des femmes de tous âges avec des styles différents, uniques, tous représentant l’essence de leur patrie : Haïti. Le public des grands jours a fait le déplacement non seulement pour apprécier des œuvres de bonne facture, mais aussi pour se ressourcer dans l’ambiance de communion patriotique qui régnait au Brooklyn College.   

Après l’exposition, le professeur Pierre Buteau, historien haïtien bien connu venu directement d’Haïti, a présenté une conférence sur « la dimension nationale et internationale de la révolution haïtienne. » L’objectif était de célébrer la bataille de Vertières par la réflexion en vue de mieux en apprécier la portée, à un moment où le pays a besoin d’inspirations nouvelles. C’était la bataille décisive où l’armée indigène de Saint-Domingue a vaincu l’expédition française de Napoléon qui était venue pour rétablir l’esclavage sur l’île. Haïti est ainsi devenue la première nation noire à gagner de force son indépendance contre des colons. La nouvelle de cette victoire s’est propagée dans tout l’hémisphère occidental et a influencé les luttes pour la libération des esclaves dans de nombreuses colonies et plantations.

Cet événement a connu un tel succès que la présentation du professeur Buteau qui devait se tenir de 18 h à 21 h s’est poursuivie jusqu’à 11 h 30 du soir. Au moment de remettre la bibliothèque à ses responsables, les compatriotes et amis d’Haïti présents ont décidé de poursuivre la discussion à la cafeteria de l’institution. D’autre part, la bibliothèque du Brooklyn College a demandé que les artistes y laissent leurs œuvres jusqu’au 1er mars 2018, alors que l’exposition devait prendre fin le 27 novembre. Félicitations au Dr Jean Eddy Saint-Paul qui a organisé cette première exposition d’art haïtien au Brooklyn College qui existe pourtant depuis 1930.   

 Frandley Julien

Comments

comments

scroll to top