Accueil » Culture » « Barikad », le dernier son de PIC ne passe pas inaperçu

« Barikad », le dernier son de PIC ne passe pas inaperçu

05 décembre 2017, 9:58 catégorie: Culture9 618 vue(s) A+ / A-

Le rappeur Guy Robert Jolicoeur aka PIC.

/ Photo : Facebook de l’artiste.

 

Le rappeur Guy Robert Jolicoeur aka PIC a mis à l’appréciation du public une nouvelle chanson baptisée “Barikad” le lundi 27 novembre 2017. L’annonce a été faite sur sa page Facebook avant la sortie.

À travers cette chanson, le MC fait le point sur sa séparation avec son ancien producteur Fred Hype. PIC se plaint du boycottage dont il aurait été victime de la part de Fred Hype et du quartier de Bas Peu de Choses en général. D’ailleurs, le contenu même de la chanson “Barikad” donne une idée de ce que dénonce l’artiste.

Pour ceux qui doutaient encore de la séparation entre le rappeur et le beatmaker, ou qui se faisaient leurs propres opinions de la situation, à travers ce nouveau son, l’artiste le fait sans langue de bois. Deux barres auraient suffi pour clarifier les choses : « Mixtape lap bay gratis, sou karyèm yo sanse fè Dap piyanp. Menm jan avèm ou nan fè nwa siw te panse Fred Hype ki lanp ». Peut-être une façon à PIC de faire savoir que c’était une erreur de sa part en croyant que Fred voulait vraiment l’aider.

La chanson « Barikad » de PIC suscite beaucoup de débats sur différents forums dont celui de Fan Mardi Alternative (FMA). St Fleur Barthélemy Frantz, étudiant à l’université d’État D’Haïti (UEH), un branché qui suit avec intérêt l’évolution du rap haïtien réagit surtout à cette phrase de PIC mentionnée ci-dessus: « Pour d’autres rappeurs, le nom de Fred Hype ne pourrait pas dire grand-chose, mais pour PIC c’est différent. Moi qui suis le rap, quand la première « track » de PIC “Si rap te m tap” était sortie, je ne l’avais jamais découvert avant. Cependant quand Fred prend la décision de produire le Mixtape « Lèm ap ekri » de PIC, ça a sonné fort », raconte Frantz, tout en avouant son amour pour le MC

Iverson L. Leone, qui fait une étude en Digital Media Production (DMA), pour lui, c’est le talent de PIC qui prime: « PIC trouverait quand même l’occasion de percer dans le rap sans la collaboration de Fred Hype. », a-t-il laissé entendre. Pour argumenter sa position, il a pris l’exemple du rappeur MechansT qui se fait populaire sans l’aide d’un quelconque producteur.

Jhonny Célicourt, journaliste musical, communicateur social, après avoir écouté le dernier son “Barikad” de Guy Robert Junior, loue sur sa page Facebook les techniques d’écriture du rappeur PIC. « Ce petit, on dirait une réincarnation de Tupac », pour faire éloge du contenu textuel de musique fraîchement sortie.

En ce qui a trait à “Punchlines”, Djecee trouve que PIC maitrise cette technique, et les textes du MC le font penser à des rappeurs qui n’écrivent pas pour écrire. Il cite K-Libr, 35 zile, Doc Filah, des noms qui sont des références en la matière.

Michel Ange Saint Paul dit MikeOnTheMic, animateur à Radio Galaxie met l’accent surtout sur la séparation de PIC avec Fred Hype. Ce dernier fait une piqûre de rappel concernant la fin de collaboration entre Jean Bernard Thomas et Carl Frédéric Berhmann. Mike avance depuis que JBT a cessé de collaborer avec Berhmann, on ne l’entend presque pas sur le marché musical. Cela pourrait bien vouloir dire que l’animateur pense qu’une situation pareille pourrait arriver à PIC.

Entre-temps, si le contenu textuel de la « track » ressemble plutôt à un règlement de compte où le chanteur a voulu mettre un terme aux spéculations entourant les vraies raisons de sa rupture avec l’homme fort de BPC. Entre-temps, sur les ondes et les réseaux sociaux notamment, le son continue à plaire aux mordus du Rap.

Richard ALEXANDRE

Comments

comments

scroll to top