Accueil » Actualité » Avec les récentes violences en Haïti, un organisme demande un moratoire du Canada sur le renvoi des migrants illégaux

Avec les récentes violences en Haïti, un organisme demande un moratoire du Canada sur le renvoi des migrants illégaux

12 juillet 2018, 9:44 catégorie: Actualité3 185 vue(s) A+ / A-

Au moment des émeutes qui se sont tenues en Haïti, les 6 et 7 juillet dernier, sous la recommandation de l’ambassadeur sur place, le gouvernement du Canada a pris la décision de fermer l’ambassade du Canada en Haïti. Selon M. Rivard, l’ambassadeur a accès à des informations provenant des quatre coins du pays, ce qui lui donne un portrait très précis des risques potentiels. Ses recommandations sont généralement suivies. Un organisme canadien a profité de cette période de tension pour demander un moratoire sur le renvoi des migrants illégaux au pays.

Durant la période de tension qui régnait en Haïti les 6 et 7 juillet dernier, le gouvernement du Canada a pris la décision de fermer l’ambassade du Canada en Haïti. En cette même circonstance d’émeutes tenues en Haïti, un organisme canadien a profité de ce moment de tension pour demander un moratoire sur le renvoi des migrants illégaux au pays.

Une situation alarmante a été constatée au cours des derniers jours, Haïti s’est enflammé lorsque le gouvernement a décidé de monter de façon très importante le coût de l’essence. Depuis que le gouvernement a reculé, la tension a baissé. Le Comité d’action des personnes sans statut, sis au Québec, dit au gouvernement fédéral de revoir sa politique de renvoyer en Haïti ceux entrés par le chemin Roxham, en Montérégie.

Tandis qu’actuellement à coup de centaines de demandeurs d’asile qui n’ont pas été acceptés, on les déporte vers Haïti, alors que présentement Haïti est jugé par le gouvernement canadien comme étant un pays à éviter, souligne Frantz André, du Comité. Donc, on dit aux ressortissants canadiens : « N’allez pas en Haïti et si vous êtes en Haïti, revenez. On a fermé l’ambassade canadienne en Haïti ». Haïti est inaccessible, a jugé le comité. De ce fait, il demande une considération pour les migrants illégaux. Ils méritent que leurs cas soient pris en considération, même quand ils ne sont pas canadiens, ils sont des citoyens du monde. Si on demande à nos ressortissants d’éviter Haïti, les Haïtiens qui se trouvent sur notre terre doivent être protégés.

Le Comité demande donc au gouvernement de cesser le renvoi des demandeurs d’asile vers ce pays des Antilles et de les accueillir, comme ça s’est fait par le passé.

Bernadette Montas

Comments

comments

scroll to top