Accueil » Culture » Assises nationales des bibliothèques : une première conférence satellite à Jacmel

Assises nationales des bibliothèques : une première conférence satellite à Jacmel

11 octobre 2017, 7:53 catégorie: Culture6 458 vue(s) A+ / A-

L’équipe des Assises nationales des Bibliothèques, devant le siège des activités,

dans la Mairie de Jacmel./Photo : Les Assises nationales des Bibliothèques.

 

Le comité national des Assises nationales des bibliothèques a inauguré, le dimanche 8 octobre 2017, à la mairie de Jacmel, la première conférence satellite annonçant les assises en présence de C3 éditions, son partenaire exclusif, et de diverses personnalités de la ville.

Jacmel a été choisi comme la porte d’entrée pour les conférences satellites en prélude des assises nationales des bibliothèques prévues pour le mois de décembre prochain. Un évènement scientifique qui a réuni plus d’un à Jacmel ; responsables de bibliothèques de la ville et d’autres communes du département, amis des livres ainsi que les autorités de la commune, tout un chacun à sa manière et suivant son emploi du temps, a participé à cette activité.

Il fut assigné le privilège à la mairesse adjointe Loudie Césaire d’ouvrir la journée après les quelques mots de bienvenue et la contextualisation des assises entamées tour à tour par le coordonnateur local de la conférence satellite de Jacmel, Cosny Bellevue et le coordonnateur national des assises Jimmy Borgella. La mairesse adjointe en personne, Mme Loudie César, a exprimé sa fierté que Jacmel soit à l’avant-garde et encourage les jeunes dans leur démarche ; démarche qui se veut incubateur de discussions réelles et scientifiques autour des problématiques liées à la situation des bibliothèques en Haïti. Dans l’ordre du jour, remis aux participants, il a été prévu que les débats sont dirigés vers deux problématiques choisies par le comité local d’organisation. Celles-ci mettent l’accent sur la réalité des problèmes des bibliothèques de la ville, selon l’expression d’un des membres du comité local.

La première thématique était abordée par le professeur Jean Yves Lacoste qui détient un master en « Library sciences » et membre de la coordination de la faculté des Sciences humaines et sociales (FASCH) et Luc Stève Honoré, informaticien de formation et responsable d’ABDAH. Celle-ci portant sur la question du libre accès à l’information, aux connaissances et à la culture.

M. Lacoste a surtout cadré son intervention sur la situation actuelle de la documentation en milieu universitaire. Selon ses termes, les bibliothèques dans les universités, si elles existent, sont souvent qualitativement et quantitativement périmées, inappropriées et insuffisantes. Dans ses recommandations, il a encouragé la DNL à répondre à sa mission, se mettre au travail et commencer à travailler avec les directions des écoles et les diverses bibliothèques du pays.

Luc Stève Honoré a, pour sa part, touché la question de la professionnalisation des métiers du livre et plaide pour l’institution d’un cadre juridique et politique favorable à l’implantation d’un cadre référentiel des actions des acteurs agissant dans ce secteur.

La deuxième thématique, menée par M. Jean Luc Tondereau, professeur d’université et spécialiste d’éducation à l’UNESCO, visait à ouvrir le débat sur la question du financement des programmes de bibliothèques. Dans un exposé technique sur les demandes de financement, M. Tondereau a surtout conseillé.

Des mots d’encouragement, des promesses de soutien, des expressions de fierté prononcées à tour de rôle par l’invité d’honneur de l’activité Mme Fédora R. Camille la fille de Roussan Camille, le sénateur Dieupie Chérubin et le Maire principal, Marky Kessa, ont agrémentés la journée d’émotions et de couleurs pour les deux comités.

« Je ne vous demande pas de nous apporter un travail sérieux à faire au parlement, parce que nous travaillons déjà sur beaucoup de choses très sérieuses au parlement. Mais donnez-nous un travail de plus. J’encourage ce que vous faites et je suis de votre côté. Apportez-nous vos projets au parlement et nous serons prêts à en discuter avec vous », a intervenu le sénateur Dieupie Chérubin promettant de financer un projet pour les jeunes.

Les Assises nationales des bibliothèques sont prévues pour décembre prochain. Il est conçu par la BIBLIOTHECOM. Selon les voeux des responsables, ce projet tend à dynamiser des discussions scientifiques autour de la question des bibliothèques, converger les forces et les actions des concernes et des citoyens vers une valorisation effective de la place des bibliothèques dans la vie sociale. Jimmy Jorgella invite même les participants à devenir des biblio-citoyens.

« Doter chaque commune du pays d’une bibliothèque territoriale. C’est là notre grand objectif. Et que ce rêve se réalise », a argué le coordonnateur national des assises terminant la journée par une touche de remerciement aux partenaires qui ont supporté l’initiative.

Rosenie Volcy

Comments

comments

scroll to top