Accueil » Economie » Airbnb frappe à la porte d’Haïti

Airbnb frappe à la porte d’Haïti

31 janvier 2018, 10:23 catégorie: Economie17 462 vue(s) A+ / A-

La ministre Colombe Émilie Jessy Menos et le représentant du Airbnb,

Shawn Sullivan, lors de la signature du mémorandum au MTIC.

 

Chaque maison en Haïti est dorénavant une opportunité d’affaires selon l’idée du mémorandum paraphé, le mercredi 31 janvier 2018, entre le ministère du Tourisme et des Industries créatives (MTIC) et la compagnie internationale « Airbnb ». Cet accord permettra à chaque individu de mettre en valeur sa propriété via la plateforme on line du « Airbnb » pour que des particuliers haïtiens et étrangers désireux d’obtenir un espace pour séjourner en Haïti, puissent la louer convenablement. Cette opportunité est pour les autorités du MTIC une occasion de mieux vendre Haïti comme destination touristique.

Les dés sont jetés. Le secteur touristique fait une nouvelle innovation vers une meilleure visibilité du pays en matière de destination touristique. Outre les propriétaires des hôtels de la place, chaque individu détenteur d’au moins d’une pièce de maison dans le pays peut être à présent considéré comme un éventuel entrepreneur. Désormais, quel que soit l’individu qui décidera de séjourner en Haïti, il aura le choix entre les hôtels, autrefois unique lieu d’hébergement des touristes et des maisons privées disponibles sur la plateforme du « Airbnb ». L’annonce a été faite, le mercredi 31 janvier 2018, dans les locaux dudit ministère lors de la signature du mémorandum entre la ministre Colombe Émilie Jessy Menos et le responsable du « Airbnb », Shawn Sullivan.

L’ « Airbnb », qui vient d’élargir ses manoeuvres en faisant affaire avec Haïti, offre aux Haïtiens l’opportunité de mettre en valeur leurs maisons, quel que soit le lieu où elles se trouvent. Les conditions exigées sont à la portée de plus d’un. Selon M. Shawn, en plus de la photo de la maison qui est nécessaire pour poster sur la plateforme, le prix souhaité et une pièce d’identité sont réclamés. Il a ajouté que le locataire aura aussi à bénéficier de l’affaire 97 centimes sur chaque dollar.

Cette plateforme, basée à San Francisco, est présente dans plus de 60 mille villes et contient dans son actif un effectif dépassant les deux milliards six cents mille utilisateurs à travers le monde. En Haïti selon, le numéro 1 de la compagnie, « Airbnb » dénombre déjà plus de 2600 membres durant les douze derniers mois écoulés en plus d’un enregistrement de 580 espaces destinés à la location. Selon lui, qui a fait l’éloge de cette presqu’île présentée comme joyau, « Airbnb » poursuit l’objectif de démocratiser la question du voyage en Haïti. « Nous voulons changer la manière dont les visiteurs voyagent soit pour se distraire soit dans le cadre professionnel. Nous sommes enchantés de signer avec Haïti », s’est réjoui M. Shawn Sullivan, qui annonce une session de formation en Haïti en vue d’exposer et d’expliquer aux Haïtiens l’importance du projet ainsi que la manière de s’y prendre. Il a, par ailleurs, ajouté que le « Airbnb » va réaliser une campagne digitale sur Haïti dans le but de bien la vendre comme une destination attrayante.

De son côté, la ministre Colombe Émilie Jessy Menos n’a pas caché sa satisfaction. Cette concrétisation est le résultat de la campagne menée précédemment autour du thème « Zafè touris se zafè tout moun », a-t-elle avancé. Mme Menos qui présentait cette signature comme un pari gagné dans le cadre de la bataille du ministère vers un monde touristique plus profitable à la nation haïtienne dit ne voir aucun impact négatif sur la vie économique d’Haïti. Au contraire, la ministre soutient que cette extension va permettre non seulement à l’industrie touristique haïtienne de se développer, mais aussi elle va offrir à toute la population une opportunité pour tous les secteurs qui va grandement bénéficier de la retombée d’une façon ou d’une autre. Très enthousiaste, la titulaire du MTIC annonce la mise en oeuvre d’un comité de gestion avec les membres des deux signataires.

Daniel Sévère

Comments

comments

scroll to top