Accueil » Société » Abus sexuels sur mineurs : des sénateurs américains demandent la fermeture d’un orphelinat en Haïti

Abus sexuels sur mineurs : des sénateurs américains demandent la fermeture d’un orphelinat en Haïti

08 février 2018, 7:46 catégorie: Société16 603 vue(s) A+ / A-

Dix membres du Congrès américain ont demandé au département d’État des États-Unis de forcer le gouvernement haïtien à fermer un orphelinat en Haïti où plusieurs enfants adoptés par des familles américaines ont été victimes de violences sexuelles présumées. Selon des informations relayées par le département de l’information du réseau de télévision américain « American Broadcasting Company » (ABC News), les sénateurs ont formulé leur demande dans une lettre adressée au département d’État le 29 janvier 2018.

Selon ABC News, dans cette lettre adressée au secrétaire d’État adjoint John J. Sullivan, les sénateurs ont noté que plusieurs enfants de l’orphelinat Foyer Notre Dame de la Nativité situé à Fontamara, ont été testés positifs à l’infection sexuellement transmissibles dénommée Chlamydia, et ont déclaré avoir été victimes d’abus.

Les sénateurs américains, rapporte le département de l’information du réseau de télévision américain, ont fait savoir qu’une agence de services sociaux d’Haïti a enquêté pendant plus d’un an  sur l’orphelinat, mais rien n’a été fait, déplorent les pères conscrits, pour stopper les abus sexuels.

Contactée par l’agence Associated Press, la directrice de l’orphelinat, Éveline Louis-Jacques, a confirmé que plusieurs enfants dont elle avait la garde ont été testés positifs à la Chlamydia, mais avoue que ce n’était pas confirmé qu’ils avaient été infectés à la « crèche ». L’agence révèle que la directrice a, par ailleurs, nié avec véhémence tout abus produit dans son orphelinat.

Au contraire, Éveline Louis-Jacques affirme que les enfants sont très bien traités à l’orphelinat, car, dit-elle : « les enfants ne sont pas dans un orphelinat, ils sont chez elle, avec elle ».

Selon un rapport de décembre, montré à un journaliste de l’AP par un fonctionnaire de l’Institut du bien-être social et de recherche (IBESR), lit-on sur ABC News, six des 33 enfants testés à l’orphelinat ont eu de la Chlamydia. Cependant, ce fonctionnaire a recommandé aux autorités de continuer d’enquêter sur les allégations d’abus, cet orphelinat étant connu comme l’un des meilleurs du pays.

La directrice de l’orphelinat avance que les enfants pourraient être infectés à la naissance par leurs mères. Cependant, selon le rapport de l’IBESR, rapporte le site d’information américain, une seule des mères des enfants infectés a été testée positive. Le nombre total d’enfants testés positifs n’est pas connu publiquement. ABC précise que la lettre des sénateurs n’a pas fourni de détails sur les infections et sur les enfants qui ont déclaré avoir été abusés.

Les sénateurs américains ont exigé, dans leur lettre, que le gouvernement haïtien doive non seulement fermer l’orphelinat et relocaliser les enfants, mais aussi accélérer les visas et les passeports pour les cas d’adoption approuvés.

Selon ABC News, un porte-parole du sénateur de la Floride Bill Nelson, l’un des 10 républicains et démocrates qui ont signé la lettre, a déclaré qu’ils n’avaient pas encore reçu de réponse officielle du département d’État. Un dossier que les autorités haïtiennes devraient suivre et éclaircir, la protection des intérêts supérieurs de l’enfant  l’oblige.

Ritzamarum Zétrenne

 

Comments

comments

scroll to top