Accueil » Actualité » À Port-de-Paix l’aide arrive au compte-goutte

À Port-de-Paix l’aide arrive au compte-goutte

10 octobre 2018, 9:53 catégorie: Actualité3 266 vue(s) A+ / A-

Les autorités haïtiennes sont à pied d’oeuvre pour venir en aide aux personnes affectées par le séisme du 6 octobre dernier. Une manière de faire renaître l’espoir à Port-de-Paix chez les sinistrés. Plusieurs familles ont reçu des kits hygiéniques contenant une serviette, une couverture, de l’eau chlorée, etc.

Dans des conditions connues de tous, les blessés sont quand même en train de recevoir des soins au centre médical Beraca, au centre médical prophylaxie ou à l’hôpital Immaculée Conception de Port-de-Paix. En dehors de la prise en charge des patients dans ces institutions médicales, une clinique mobile a été également placée pendant trois jours environ à la rue Amiral Killick, selon les informations fournies par l’un des porte-paroles du président de la République, Tamara Orion.

Tenant compte de la vulnérabilité de la majorité des membres de la population, en particulier, les victimes du séisme du 6 octobre, une assistance médicale est insuffisante, selon Mme Orion. En ce sens, quatre mille kits alimentaires vont être distribués aux habitants de la commune, a précisé Mme Tamara Orion, soulignant que l’instruction est passée au plus haut niveau de l’État central pour venir en aide aux personnes affectées.

Par ailleurs, Mme Orion annonce l’arrivée d’autres lots de produits à distribuer dans le département du Nord-Ouest. Entretemps, les opérations de recherche se poursuivent de manière à identifier d’autres victimes et ceux ayant leur maison endommagée ou détruite pour une meilleure orientation et distribution de l’aide, a-t-elle indiqué. Elle a, en outre, demandé à la population du Nord-Ouest de capter régulièrement les stations de radio afin d’être toujours informée des consignes données par les autorités.

Pour l’instant, la situation contraint les responsables du centre d’opération d’urgence de Port-de-Paix à se mettre au travail pour planifier et donner des réponses appropriées. Les portes des établissements scolaires sont encore fermées. Par contre, les activités commerciales reprennent timidement dans le chef-lieu du département du Nord- Ouest. Quant aux immeubles endommagés, aucune étude n’a encore été effectuée de manière à les évaluer. Pourtant, beaucoup de bâtiments logeant des institutions scolaires et publiques notamment sont fissurés. Certaines gens commencent à regagner leurs maisons, mais la prudence est maintenue.

Pour l’instant, toutes les préoccupations se portent sur les maisons détruites et endommagées. En réalité, ce problème de logement est pris en considération par l’Entreprise publique de promotion et de logements sociaux (EPPLS). Mais cette institution est totalement inexistante dans le département du Nord- Ouest, malgré la présence d’un directeur régional, installé à la fin de l’année 2017.

La mairie de Port-de-Paix est quasi dysfonctionnelle. Et personne ne sait à qui s’adresser réellement et qui dirige cette institution. Le président, très verbeux, a fait savoir que les maisons endommagées seront reconstruites en temps réels.

Marc Edy Ossam

Comments

comments

scroll to top