Accueil » Actualité » 8e sommet des Amériques : Jovenel Moïse satisfait des échanges

8e sommet des Amériques : Jovenel Moïse satisfait des échanges

16 avril 2018, 8:37 catégorie: Actualité2 874 vue(s) A+ / A-

Jovenel Moïse se dit satisfait des échanges lors du 8e sommet des Amériques tenu au Pérou.

 

Dans le cadre du 8e sommet des chefs d’État et de gouvernement des Amériques, le chef de l’État haïtien, Jovenel Moïse, a eu plusieurs rencontres de travail avec certaines autorités des pays amis d’Haïti. « Renforcement de la coopération entre les pays et lutte contre corruption, ont été au coeur des discussions entre les autorités haïtiennes et celles des pays amis. Le chef de l’État s’est adressé un satisfecit pour sa participation à ces assises.

Le thème qui a été retenu pour ce 8e sommet est : « Gouvernance démocratique face à la corruption ». Un thème important pour le président haïtien qui dit s’engager dans une grande contre la corruption. D’autant plus que le continent américain est rongé ces derniers temps par ce phénomène qu’est la corruption, si l’on se réfère à l’affaire d’ Odebrecht impliquant plusieurs dirigeants en Amérique latine, et au dossier PetroCaribe, impliquant des dirigeants haïtiens.

Encore une fois, il n’y a pas eu de trop grandes informations concernant les personnalités qui ont accompagné le président de la République, ainsi que les dossiers prioritaires abordés par les autorités haïtiennes. Le président colombien, Juan Manuel Santos, le vice-président américain, Mike Pence, le président chilien, Sébastian Pinera, le président péruvien, Martin Vizcarra, le secrétaire d’État américain, John Sullivan, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, sont, entre autres, les différentes personnalités avec qui le président a tenu des séances de négociations.

Avec le président chilien, le chef de l’État haïtien a discuté de la coopération et des défis relatifs à la question migratoire entre les deux pays », selon les informations fournies au terme de la réunion sur le compte Twitter officiel du président, sans fournir trop grande explication. Mais, par voie de presse chilienne, on est au courant que Pinera a expliqué au président haïtien la portée de la nouvelle réglementation et comment elle affectera les ressortissants haïtiens voulant se rendre dans ce pays andin. « Notre objectif au Chili est d’avoir une politique migratoire moderne permettant la migration ordonnée, réglementée et sûre », a expliqué M. Pinera au président haïtien.

La rencontre avec le secrétaire d’État des États-Unis, Jhon Sullivan, a été très productive, selon le chef de l’État haïtien qui se dit disposé à travailler de façon plus étroite avec les États-Unis, d’autant plus que cette rencontre a été tenue sur le renforcement de la coopération entre les deux pays. Et pour mieux articuler les intérêts d’Haïti, les représentants d’Haïti ont été à l’Hôtel El Pardo de Lima (Pérou) où le ministre des Affaires étrangères, Antonio Rodrigue, a rencontré les partenaires de la CARICOM.

C’était aussi l’occasion pour les chefs d’État et de gouvernement de plaider pour la transparence et l’inclusion des clauses anticorruptions dans les contrats de travaux publics d’infrastructures. D’autres sujets débattus au sommet sont le renforcement de l’éducation, la promotion de l’égalité des sexes, la promotion de l’application de code de conduite pour les fonctionnaires, l’adoption de réglementation relative aux déclarations du patrimoine des fonctionnaires d’État. Au terme du sommet, des résolutions pour la normalisation du financement des organisations politiques et des campagnes électorales ont été adoptées. Avant son retour en Haïti, le président, Jovenel Moïse s’est rendu à Miami où il a rencontré la communauté haïtienne basée en Floride.

Evens RÉGIS

Comments

comments

scroll to top