Accueil » Actualité » 8 millions d’euros pour le lancement des premiers travaux

8 millions d’euros pour le lancement des premiers travaux

12 mars 2018, 8:28 catégorie: Actualité3 208 vue(s) A+ / A-

Dans l’objectif du lancement de la première opération du projet NECTAR, qui est la « Nouvelle Éducation citoyenne tournée vers l’Avenir », des responsables de plusieurs directions techniques du ministère de l’Éducation nationale, des représentants de l’Agence française de Développement (AFD), le coordonnateur de pôle enseignement et qualité du ministère, Cénatus Pierre, se sont réuni autour dudit projet en vue de promouvoir ses modalités d’exécution et ses différentes composantes.

Le projet NECTAR est un nouveau programme du ministère qui vise à améliorer la qualité de l’enseignement fondamental au 3e cycle du fondamental et au secondaire à travers l’accompagnement de la réforme curriculaire, la mise en chantier des programmes scolaires et la mise en oeuvre du nouveau secondaire, selon les responsables. Ce projet est financé par la coopération française à hauteur de 8 millions d’Euros. Il comprend trois volets : l’appui au déploiement du 3e cycle rénové, intégré au sein d’écoles fondamentales complètes ; l’accompagnement à la mise en oeuvre du nouveau secondaire ; l’assistance à la maîtrise d’ouvrage et l’appui au pilotage des réformes et gestion du projet.

À en croire les responsables techniques du ministère, ce projet constitue un outil majeur pour l’avancement du secteur et l’amélioration de la qualité de l’éducation qui demeure un défi. Il servira, indiquent-ils, à orienter et à cadrer toutes les actions dans le domaine de l’éducation en Haïti. Le projet NECTAR, expliquent-ils, ne sera pas un plan relégué dans les tiroirs des autorités, mais un mécanisme adapté pour contribuer de manière concrète à l’amélioration qualitative du système éducatif haïtien. « Il doit servir pour innover, faire avancer le secteur et développer le système », ont déclaré les responsables.

C’est un défi de taille, la valorisation du système éducatif du pays. Aujourd’hui, une première ébauche du projet est lancée, c’est donc l’occasion de saluer le support des partenaires techniques et financiers. Mais cette satisfaction, ajoutent-ils, sera totale lorsque le plan sera finalisé et présenté aux acteurs concernés de la formation en Haïti, précisent-ils.

En effet, il s’agit d’un programme qui permettra d’espérer des progrès rapides et encourageants en matière d’accès universel à l’éducation. Il a été rédigé à partir des constats négatifs relevés dans le système éducatif notamment dans les classes les plus basses, ont encore souligné les responsables, qui reconnaissent toutefois que son application au niveau du nouveau secondaire restera un véritable casse-tête, dans certains établissements scolaires.

Marc Sony Pierre

Comments

comments

scroll to top