Accueil » Sport » 6e défaite d’affilée du Baltimore SC !

6e défaite d’affilée du Baltimore SC !

08 octobre 2018, 7:07 catégorie: Sport12 212 vue(s) A+ / A-

L’équipe du Baltimore SC au stade Sylvio Ctator.

 

Sur la pelouse du Don Bosco de Pétion-ville, le Baltimore SC vient d’enregistrer sa 6e défaite de rang au Championnat haïtien de football professionnel. Ce qui enfonce le club saint-marcois plongé depuis longtemps dans une crise interminable.

C’était la 7e journée du Championnat haïtien de football professionnel où le Don Bosco recevait le Baltimore de Saint-Marc, en pleine crise. Comme on pouvait s’y attendre, les visiteurs n’ont pas résisté aux assauts des jeunes pétion-villois, en regain de forme, surtout à domicile. Ils se sont inclinés à nouveau pour porter leur nombre de défaites à 6, dont 2, à domicile. La seule victoire du club remonte à la première journée où les coéquipiers de Peter Germain se sont imposés face à l’équipe jacmélienne.

Face au Don Bosco, les saint-marcois ont voulu faire montre de résistance, notamment au cours de la première période où ils sont parvenus à garder leur cage vierge. Cependant, ils allaient céder en encaissant un but de très tôt après le début de la deuxième manche par l’omniprésent Naël Wolofsky Élysée. À la 58e minute de jeu, Kenley Dédé, allait compliquer la situation des saint-marcois avec son but. D’où la victoire acquise pour les « Mechan Mechan » 2-0, qui se hissent en 4e position au classement général avec 32 points et avec 10 points au classement de la série de clôture à la 8e place avec malgré tout, un match en moins face au Tempête FC.

La crise interminable du Baltimore

Depuis le terme de la série d’ouverture, Baltimore SC s’est trouvé dans le pétrin. Cela a entraîné une scission des dirigeants. Certains étaient totalement pour la destitution du président James Léger, d’autres défendaient leur camp. Dans un premier temps, la Fédération haïtienne de football s’est prononcée en instituant un comité de normalisation, qui jusqu’à présent n’arrive pas à s’imposer. De plus, dans l’idée de sauver la série de clôture du club saint-marcois, une réunion a été organisée avec des notables de la ville, des joueurs, dirigeants et d’autres personnalités afin de mettre fin à l’instabilité. À l’issue de l’assemblée, il a été conclu que James Léger reste à la tête de l’équipe au deuxième tour jusqu’à décembre et doit procéder à une élection qui définira le sort véritablement.

N’ayant pas trouvé une légitimité de la part de la FHF, James Léger a remis sa démission. Ce qui a maintenu la crise au sein du club à tous les niveaux. Pour les joueurs, ils le payent au niveau mental où depuis six journées ils n’arrivent pas à s’imposer sur leur pelouse où ailleurs. Rigauberson Mételus, identifié comme vice président du club sous le règne de James Léger, confirme que l’effet dont cette crise interne a sur le club, est plus significatif que ce l’on peut croire. Si l’effectif de l’équipe 4X4 n’a pas de joueurs de haut niveau, mais la façon dont le traitement actuel se fait devait apporter une solution. Le payroll se fait à temps ; on essaie, par tous les moyens, de mettre les joueurs en confiance, cependant la crise s’impose sur toute la ligne et atteint le mental des joueurs. Les recrutements de la série de clôture ne servent jusque-là à rien, car aucun d’entre eux ne parvient pas à se retirer du lot.

Avec un club sans un comité, Rigauberson Mételus appelle tous les dirigeants à se donner totalement pour sauver ce patrimoine. Car on ne peut pas parler de problème financier pour le moment, c’est l’absence d’unité dont souffre le club. En revanche, celui-ci qui ne se trouve pas encore en situation relégable, il n’est pas trop loin, car s’il n’arrive pas à cumuler les points possibles, il peut payer chèrement les conséquences.

Notons que l’équipe a bénéficié du retour de son capitaine, Peter Germain, longtemps sanctionné par la commission de normalisation. Son impact s’est déjà fait sentir sur l’effectif, il a su comme d’habitude motiver la troupe. Il faut attendre que cet impact soit concrétisé par des résultats, sinon, on risque de perdre le sensationnel derby saint-marcois l’année prochaine. Entre-temps, le BSC recevra le leader du championnat, le Cosmopolites SC, jeudi prochain pour le compte de la 8e journée du championnat haïtien de football professionnel.

Jessica Jean

Comments

comments

scroll to top